Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Richard Morse : Rychyrd (2007 - cd - parue dans le Koid9 n°61)

(292 mots dans ce texte )  -   lu : 88 Fois     Page Spéciale pour impression

RichardMorse_Rychyrd.jpg

Voici donc Richard, le frère de qui vous savez, renommé phonétiquement pour l’occasion Rychyrd (et accessoirement pour les moteurs de recherche sur internet !) qui a, certes grandi dans la vallée de San Fernando (EU), mais qui nous arrive d’Allemagne (!) avec un premier album éponyme sous le bras.

Ce dernier, on va le dire tout de suite, n’est pas une totale réussite. On y entend treize titres qui font penser à Steely Dan, Think Ambrosia, Al Stewart voire Eagles mais qui auraient décidé de se détendre en attendant une grande vague d’inspiration. Richard compose malgré tout des chansons sympathiques à l’énergie gospel ("this I know"), un peu funk ("what you gonna do"), pop tranquille ("forever in my heart") ou drolatique ("skull beneath the skin"). Il faut dire que le monsieur a depuis des années appris et interprété environ 3000 chansons à travers le monde, que ce soit dans des clubs plus ou moins grands ou dans la rue (à Londres ou Amsterdam) ce qui lui donne un terreau fertile pour y planter sa joie en mode couplé mystique... Neal n’est d’ailleurs pas très loin puisqu’il co-produit, écrit et interprète l’album, et signe même "let your dreams make you come true" et "heaven left a light on".

Jamais très loin du frère Neal, complété de Phil Keaggy (un des meilleurs guitariste finger picking actuel) et Bob Babbitt (Diana Ross, Marvin Gaye, Jimi Hendrix) l'album se transforme en une série de vignettes qui repose principalement sur ses harmonies vocales et ses agréables mélodies. Ne manque qu’un soupçon de voix et d’un "je ne sais quoi" pour côtoyer ses frangins.

Cyrille Delanlssays




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.1789 seconde(s)