Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Erik Norlander and Friends : Live In St Petersburg (2006 - dvd - parue dans le Koid9 n°59)

(712 mots dans ce texte )  -   lu : 105 Fois     Page Spéciale pour impression

ErikNorlander_LiveInStPettersburg.jpg

Tiens, au courrier ce matin, je reçois ce DVD d’Erik Norlander ! Il est gentil, le chef ! Il a dû se dire « puisque Gilles adore Rick Wakeman, il devrait bien aimer Erik Norlander ». Gagné, chef ! En effet, depuis fin 1999, j’ai "découvert" cet artiste hollandais avec son premier album "Threshold" (paru en 1997) et depuis, à chaque nouvel album je me régale, que ce soit ses albums solos ou de son groupe (Rocket Scientists) ou avec sa femme (Lana Lane). La démarche commerciale de ce claviériste hors du commun est en tous points similaire à celle de Rick Wakeman : il ont chacun créé leur maison de disques, loin des tracas des directeurs ou des producteurs qui n’ont rien à faire des velléités artistiques de leurs poulains leur assurant ainsi une indépendance totale financière et leur laissant la liberté de peaufiner leur art comme ils le souhaitent. Quant à la démarche musicale proprement dite là aussi la ressemblance est frappante : des disques sous leur nom propre, d’autres avec leur groupe, enfin d’autres en famille (Wakeman, étant divorcé, a associé son nom à ceux de ses fils (Adam et Olivier). Je relève également une fidélité à toute épreuve des musiciens les accompagnant. Enfin, au jeu des 7 différences, j’apprécie pareillement leurs musiques (éminemment progressives) pour leur qualité hors du temps, des compositions sans compromis, sans se soucier s’il faut un tube ou pas (la réponse étant plutôt "ou pas"), un doigté reconnaissable instantanément et une très (trop ?) grande discrétion dans les média, le tout sentant bon l’artisanat au sens noble du terme.

Pour revenir à ce DVD, 15 titres en composent le menu : des compositions extraites des albums solos d’Erik Norlander ("neurosaur" extrait de "Threshold", "dreamcurrents" de "Into the sunset", "fallen", "sky full of stars", "beware the vampires" et "one of the machines" du double "Music machine") et de ses albums avec Rocket Scientists ("mariner" extrait de "Brutal architechture", "oblivion days" de "Oblivion days" bien sûr). La fête ne serait pas complète si Lana Lane ne venait faire quelques vocalises dont elle a le secret ("alexandria", "guardian angel" et "secrets of astrology" extraits de "Secrets of Astrology"). Enfin, un solo de Peer Verschuren à la guitare (et non pas à l’accordéon pour ceux qui auraient lu rapidement le prénom) le bien nommé "Peer’s guitar solo" et une reprise de "salty dog" de Procol Harum complètent la set liste. Sur scène, outre Peer, Erik est accompagné du fidèle Ernst Van Ee à la batterie et du non moins fidèle (depuis 2002) Kelly Keeling au chant et à la basse fretless.

Le son du DVD est excellent : DTS à tous les étages, mais même en "simple" stéréo, le mixage est parfait. D’ailleurs vous pouvez vous en rendre compte en écoutant seulement ce concert sur le CD gentiment offert avec le DVD. Allez, un petit bémol : le DVD n’a pas été tourné avec des caméras en haute définition et leur nombre m’a l’air très limité. Comme très souvent, je déplore un recours au noir et blanc pour des plans très courts insérés dans des plans en couleurs, et sans doute pour pallier au manque de bonnes images, le montage insère des plans divers (nature, usines, bande amorce de film avec des chiffres ( !), etc.) dont je me serais bien passé.

Le concert est accompagné d’un bonus consistant (presque une heure) présenté sous la forme d’un documentaire appelé "The road to Russia" (je vous rappelle que ce DVD a été filmé à St Peterbourg). Dans ce supplément constitué principalement d’interviews (malheureusement non sous-titrées), on trouve en plus la reprise d’"in the court of the crimson King" (chantée par Lana accompagnée du seul Erik et de ses programmations), "sky full of stars" et "mariner" joués en Europe en 2004, et enfin une nouvelle chanson "from Russia with love" (chantée par Lana) en vidéo montage.

En attendant le prochain album d’Erik Norlander (le double "Revolution road" avec Rocket Scientists à paraître en fin d’automne 2006), visionnez déjà en apéritif son premier DVD.

Merci, chef !

Gilles Masson

Site du groupe




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0302 seconde(s)