Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Anyone's Daughter : Requested Document Live 1980-1983 Vol.2 (2004 - cd / dvd - parue dans le Koid9 n°49)

(682 mots dans ce texte )  -   lu : 154 Fois     Page Spéciale pour impression

AnyonesDaughter_RequestedDocumentLive1980-1983.jpg

Le volume 1 de ces performances live d'Anyone's Daughter vous avait été chroniqué en détail par Serge Llorente en 2002 et voici, un peu en retard, mes réflexions profondes et essentielles (hum, hum…) sur la suite des archives en concert de ce groupe allemand trop méconnu (lequel s'est récemment reformé mais sans Harald Bareth et pour une musique largement moins progressive).

Cet album est composé d'un CD live et d'un DVD. Le CD audio présente une série de morceaux qui ne figuraient pas sur le volume précédent, à part une autre version du morceau "anyone's daughter". Le DVD présente un concert datant de fin 1981 et durant deux heures.

Sur le CD la prise de son est très bonne, avec cependant quelques défauts occasionnels (bien que patiemment remastérisées, les bandes n'étaient pas jeunes ni les enregistrements véritablement destinés à être publiés). On retrouve toute une série de morceaux qui ne figuraient pas sur le live précédent, et certains autres inédits (peu). Pas mal de titres issus de leur dernier album studio "Neue sterne", malheureusement plus commercial avec des tendances pop, rock et new-wave, mais les versions jouées ici sont plus percutantes.. Le double morceau instrumental "pegasus/fellge-witter" est surprenant avec son début jazz-rock façon Jeff Beck mais se termine par un solo de batterie un peu longuet mais pas inintéressant. "stampede", un autre inédit, est plus rock tandis que "land's end" est une pièce ou Bareth s'accompagne seulement à la basse. Enfin, il y a une bonne reprise de UK, "in the dead of night" (transcrite en allemand !). A noter, une belle version de l'émouvant "sundance of the haute provence" où la voix chaude et caressante d'Harald Bareth est toujours aussi émouvante (dommage qu'il fatigue un peu sur "anyone's daughter" et "vie zu wiel"). Le plus progressif "another day like superman", lui aussi issu de leur deuxième album éponyme vire un peu au délire vers la fin (et s'achève en "fading" !). Conclusion : c'est parfois très valable, mais peut-être pas indispensable, surtout si vous avez déjà l'album live sorti initialement après la dissolution du groupe.

Sur le DVD, le côté visuel n'est pas exceptionnel, bien qu'il y ait probablement eu 3 caméras pour filmer le document. Force est de dire que le début fait assez peur… cela s'arrange heureusement très vite mais le tout reste inégal. Le son est lui aussi loin d'être parfait mais c'est très convenable. Notez que le prix de ce package doit être normalement celui d'un simple album. Ce DVD à lui seul justifie pourtant l'achat car c'est l'occasion d'y retrouver une version intégrale des 40 minutes de l'album concept tiré d'une fable d'Herman Hesse, "Piktors verwlandungen", une grande réussite du groupe, introuvable aujourd'hui. Le choix d'Harald Bareth de réciter les paroles entre les sections instrumentales est très discutable mais ces sections parlées sont nettement minoritaires et la musique est quant à elle splendide, légèrement proche du Camel de "Snowgoose" et "Moonmadness". Sur ce live, on a aussi une version rallongée de la suite "Adonis" (28 mn !) et "der tod des kaisers" (16 mn) qui deviendra par la suite "tanz und tod" sur l'album "In blau" l'année suivante, dans une version assez différente qui vaut bien le détour. Le groupe n'avait guère de présence scénique et Bareth parle un peu trop (il faut dire que je ne comprends pas un mot d'allemand, ça n'aide pas !) mais dans l'ensemble, la performance est très bonne. Il y a bien quelques "pains" ici et là mais, vu la complexité des pièces jouées, c'est assez excusable. Uwe Karpa délivre en particulier quelques solos de guitare superbes, même si je ne suis pas fan du son légèrement rugueux qu'il utilise souvent. Matthias Ulmer, sous ses allures de gentil hippie tout de blanc vêtu, démontre néanmoins une belle maîtrise des claviers.

En tout cas, si vous possédez un lecteur DVD, cela vaut le coup de vous intéresser à cette petite rareté.

Marc Moingeon




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.9987 seconde(s)