Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Nordagust : In The Mist Of Morning (2010 - cd - inédit (non parue dans le Koid9 papier))

(416 mots dans ce texte )  -   lu : 94 Fois     Page Spéciale pour impression

Nordagust_InTheMistOfMorning.jpg

Ce disque paraît chez Karisma Records, dont le nom semble inspiré par le mythique label Charisma Records (Genesis, Van der Graaf Generator, vous connaissez ?). Ce jeune label norvégien dit viser des styles divers tels que pop, rock et electronica.

Selon certains mythes Nordagust serait l'esprit du vent du Nord, ce qui annonce déjà la couleur. De par les climats qui s'en échappent le style est d'obédience gothique et progressive "à la scandinave", mouvement un peu en panne ces derniers temps incluant dans ses troupes des perles comme Anekdoten et Angalgard et héritée du King Crimson de l'époque "Red", mais avec une réappropriation bien caractérisée.

Ce qui s'annonçait de prime abord comme plutôt alléchant retombe un peu vite. Soyons bref, le problème que je relève sur ce disque se situe au niveau du chant. Le fait est qu'il est excessivement maniéré (genre "Oh la la, qu'est-ce que je suis malheureux, je crois bien que je vais mettre fin à mes jours, mais avant et histoire de vous démolir le moral je vais vous chanter l'histoire de ma vie de naze."). Si cet aspect se prête bien au style choisi, le fait est qu'il est trop présent et donc, si on peut l'oublier au début, sur la longueur il finit par horripiler. C'est d'autant plus dommage que la musique quant à elle est vraiment de très bonne qualité. Intro parfaite, chargée de réminiscences du sépulcral Devil Doll avec des vocalises féminines aussi fantomatiques qu'aériennes. L'homme aux claviers connaît son guide du parfait Mellotron sur le bout des doigts et les parties de guitares ne peuvent pas laisser indifférent, quand elles ne nous élèvent pas au septième ciel. A de nombreuses reprises on aimerait tomber dans l'emprise de cet univers poisseux, obscur et mélancolique. A l'écoute de ce "In the mist of the morning" (dans la brume du matin : tout un programme), je me suis fait des réflexions semblables à celles ressenties à celle de nos compatriotes de Thork, dont l'univers est assez proche : Pourquoi ces gens-là ne se rendent-ils pas compte que leurs parties chantées ruinent toutes leurs prouesses instrumentales.

Tout ceci étant dit, il vous appartient de voir si vous êtes capables de passer outre l'aspect vocal, car pour le reste il y a de quoi fédérer un grand nombre d'amateurs de dark folk-prog.

Michael Fligny




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.067 seconde(s)