Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

North Star : Extremes (2006 - cd - parue dans le Koid9 n°57)

(468 mots dans ce texte )  -   lu : 91 Fois     Page Spéciale pour impression

NorthStar_Extremes.jpg

5ème album pour nos américains de North Star, le dernier "Tempest" datant déjà de 2000. Derrière sa superbe pochette, il est incontestablement le moins éparpillé et le plus cohérent des cinq. Même si le son ne me semble pas encore parfait, celui-ci est enfin à la hauteur de la musique proposée. Le côté Yes s'est beaucoup évaporé au fil du temps et c'est aujourd'hui sur les plates-bandes de Genesis que North Star évolue. Il est vrai que la voix gabriellienne du bassiste Joe Newman y est pour quelque chose. Ainsi à l'image de "midnight soldier", de délicieux sons seventies de claviers s'articulent autour de la batterie de Glenn Léonard, sans cesse sollicité, tissant un canevas tel son mentor Phil Collins. Sorte de mix entre "paperlate" et "colony of slipperman", la ligne est mince entre "à la manière de" et le pompage. Mais il s'agit plus ici de continuer dans le segment de Genesis que de le copier. Pour eux comme pour nous, c'est la musique et les sonorités que l'on aime, il n'y a donc pas de raison que ça s'arrête. Si avec "star child", on se retrouve dans une intimité telle que la pratique Shaun Guerin ou Ken Baird. Avec "sometimes in the suburbs", on est dans le I.Q. de "outer limits"  !! Même son de guitare, même construction, même voix, le tout agrémenté de grandes descentes de guitares et de soli rapides (Dave Johnson). Les trois morceaux suivants reviennent dans l'univers génésien, "battles waged before" n'étant pas le plus inspiré même s'il nous plonge dans l'univers de "Selling" et bénéficie d'une intro à la Hackett.

"The form" est très british façon "can utility and the coastliners", écoutez ce final échevelé et comment l'on passe de sonorités 73 à celles de 78. "dr Pill's backlash ballroom" (2'13) est un délire angoissant façon "The Lamb" ampli de bruitages.

La 7ème et la 8ème plage sonnent I.Q époque "Subterrenea" avec parfois un traitement surprenant et syncopé. Les claviers de Kevin Leonard sont impressionnants de finesse de légèreté, on pourrait croire que c'est Tony Banks qui les tient (dans tout le disque d'ailleurs).

Le jeu gagnant de ce numéro de Koid'9 intervient sur "stained glass door", écoutez cette ligne de clavier  : c'est  ? de Genesis. Qui n'a pas trouvé  ?! C'est dommage, là c'est trop flagrant mais qu'est-ce que c'est bon.

On se quitte avec "living on the fringe", un morceau plus énergique et très empreint de virtuosité à la Keith Emerson. ELP sera-t-il la prochaine cible de North Star  ?

La chaleur présente tout au long de l'album fera saliver tous les fans de la genèse et fait de cet "Extremes" l'album de la maturité incontestablement.

Bruno Cassan




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0446 seconde(s)