Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Oresund Space Collective : It's All About Delay (2006 - 2 cd - parue dans le Koid9 n°61)

(509 mots dans ce texte )  -   lu : 94 Fois     Page Spéciale pour impression

OSC-ItsAllAboutDelay.jpg

Øresund Space Collective est un groupe qui existe depuis avril 2004. Il s’agit de musiciens danois, suédois et américains qui jouent une space music entièrement improvisée. Original, non ? Le cœur de ce collectif est composé des membres fondateurs danois Mantric Muse et Gas Giant ainsi que du groupe suédois Bland Bladen. D’autres musiciens se joignent occasionnellement à eux comme ceux des groupes suédois Carpet Knights et Kaabel. Sur ce double CD, la formation est particulière : 2 guitaristes, 4 claviers, 2 bassistes et 1 batteur pour seulement 8 musiciens (et oui, ils jouent de plusieurs instruments, les bougres !). L’originalité de l'affaire est que le groupe enregistre toutes ses jams sessions et les rend disponibles à ses fans sur le web (www.archive.org) au format MP3 !

Actuellement, ce n’est pas moins de 20 heures de matériel qui est disponible totalement gratuitement ! Du jamais vu ! Vous n’aurez aucun scrupule à aller piocher là-dedans tout en lisant ma chronique pour vous faire une meilleure idée de cette musique. Le premier disque du groupe (sorti également sur le label Transubstans), qui date de janvier 2006, est une édition limitée à 500 copies numérotées (avis aux amateurs !). Il existe aussi une série de 10 CDr appelés "Picks from space" qui compilent le meilleur des 20 premières jams sessions. Alors que le premier essai du groupe était plutôt un voyage cosmique kraut rock très axé sur les synthétiseurs, ce nouveau disque est beaucoup plus agité ! On se rapproche plus du space rock à la sauce Ozric Tentacles, mâtiné de Pink Floyd rencontrant Can. Le groupe a désormais un son nettement plus complexe avec les deux guitares qui se répondent et les synthétiseurs qui explorent le son, tout en chatouillant les cinq cordes. Les morceaux sont étirés au maximum (entre 5 et 25 minutes), notamment sur le CD2 où seulement 4 morceaux y figurent (de 15 à 25 minutes) ! C’est d’ailleurs là où certains trouveront que le bas blesse, puisque les musiciens partent d’une idée comme un riff de guitare ou un sample de synthés et brodent sur ce thème ad infinitum. C’est quelquefois bien trop long. Mais les vrais amoureux de space rock n’auront pas ce problème, à n’en pas douter. Personnellement, j’ai préféré le CD1, nettement plus rock que le second, très "space" et légèrement soporifique par moment, mais je ne suis pas totalement fan de ce courant musical. A noter les titres humoristiques qui font regretter que le groupe soit uniquement instrumental ("pink jumps in the ring", "in her majesty’s secret saucer" ou encore "the tony blair witch crocket project" !). Enfin, je n’oublierai pas de citer la fabuleuse pochette signée Ed Unitsky (connu aussi pour avoir travaillé notamment sur les albums de The Tangent ou des Flower Kings) –voir son site www.edunitsky.com. Cet album sera livré dans un boîtier DVD et est limité à 1000 copies. Faites vite, futur collector !

Renaud Oualid




Retour à la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0443 seconde(s)