Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Overhead : Live After All (2009 - dvd - parue dans le Koid9 n°71)

(312 mots dans ce texte )  -   lu : 91 Fois     Page Spéciale pour impression

Overhead_LiveAfterAll_dvd.jpg

Trois albums auront suffi aux finlandais de Overhead pour s?imposer dans le paysage musical nordique assez chargé en formations capillaires à gros son. Profitant de la technique vidéo certifiée par le label Metal Mind, nos amis se sont donc produits le 17 février 2009 à Katowice pour un show bouillant, serré comme un expresso.

Au rayon musiciens, chacun tient son rang avec une énergie communicative  : en chef de file le chanteur/flûtiste Alex Keskitalo s?épanouit dans un folk mutant mâtiné de métal, laissant croire au mix savant d?un Ian Anderson rajeuni que l?on aurait cloné sur l?ADN pimenté de Daniel Gildenlow. Un mélange détonnant que le guitariste Jaakko Kettunen se charge d?alimenter en nitroglycérine au fil de riffs feuillus, ombragés ("? to the madness"), et de soli souvent somptueux ("metaepitome", "entropy").

La setlist donne évidemment la primeur au dernier album en date ("And we're not here after all" sorti en 2008) et permet d?apprécier le rock progressif à la fois mélodique et fiévreux, folklorique et indocile de cette formation encore jeune mais pour qui tout semble fastoche. La reprise du monolithe "21st century schizoid man" (King Crimson) brûle ainsi le mode d?emploi progressif en basculant dans une explosion complètement maîtrisée.

Ce beau concert pourra donc servir d?introduction idéale à Overhead mais le DVD, techniquement solide avec un filmage/montage très correct et une belle qualité vidéo/son, reste assez court sur patte (un peu plus d?une heure), d?autant que les bonus proposés sont de qualité médiocre  : les enregistrements de leur prestation au Spirit 66 et aux Musiques Fantastiques de Versailles relèvent plus du témoignage amical à réserver aux fans uniquement. Hormis ces bouches trous très dispensables, on sera d?accord pour recommander ce "Live after all", digne représentant scénique de leurs prestations studio.

Cyrille Delanlssays




Retour à la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.023 seconde(s)