Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Paramounts (The) : I'm Coming Home (2006 - dvd - parue dans le Koid9 n°60)

(544 mots dans ce texte )  -   lu : 84 Fois     Page Spéciale pour impression

Paramounts_ImComingHome.jpg

En ce moment j'ai un problème avec le temps qui passe ou plutôt le fait qu'il ne se passe rien !

Un ras le bol du à l'attente d'éventuelles reformations des ténors de la musique Progressive. De Pink Floyd à Genesis rien ne bouge il y a toujours un ou deux personnages qui ne veulent pas nous refaire revivre de grands moments, des immortels certainement qui ont tout le temps devant eux !

Heureusement mon Ange est toujours là, sur la route, dans mon coeur, merci Monsieur Décamps & Co.

Enfin j'ai l'impression d'écrire le début d'un sombre édito, alors je reviens vite au sujet initial pour parler d'une personne qui à 60 ans a toujours un regard pour son public, Monsieur Gary Brooker !

Voici donc un DVD du concert réunion des Paramounts que vous trouverez pour un prix très correct sur l'excellent et très sérieux site "Beyond the pale".

Pour la petite histoire, le groupe se forma en 63, fit un album de cover rhytms and blues incluant deux compositions personnelles, et en 67 changement de cap, changement de nom aussi pour devenir Procol Harum.

L'enregistrement de ce DVD date du 17 décembre 2005, The Paramounts remonte sur scène dans leur formation originale : Gary Brooker piano chant, Robin Trower guitare, Chris Copping basse & Mick Brownlee batterie qui fit un bref passage dans le groupe avant de laisser sa place à l'excellent BJ Wilson (18 mars 47- 8 octobre 90).

Dès les premières images l'on se rend vite compte que l'assistance technique est des plus restreinte, 2 ou 3 cameras et le son a quelques craquements. Mais en fait ceci n'est pas vraiment grave, car pour ceux qui ont eu la chance d'assister à des concerts style le Marquee Club de Londres, la chaude ambiance et le côté presque théâtral relèguent au second plan ces quelques inconvénients. Puis ça donne lieu à de drôles de situations, comme quand Brooker prend les lunettes d'un spectateur au premier rang pour mieux voir sur quelle touche appuyer pour changer le son de son piano électrique. Plus de 40 ans après le groupe reprend sur scène les vieux standards de leur début quelque peu oubliés comme "gold black Jo" et "poison y", mais aussi l'éblouissant "rock me baby" de BB King joué plus lentement, et porté par la guitare de Robin Trower dont le phrasé est totalement imbibé du meilleur feeling bluesy. Le pied rivé sur la pédale wha-wha, le visage grimaçant à chaque tiré de note, cette fois je suis sûr que ce gars là a bien rencontré le diable de la légende de Crossroad.

Par contre Chris Copping n'a pas l'air très décontracté sur sa basse en tournant le dos au public durant toute la soirée. Gary Brooker comme d'habitude est impérial et assure un max sur les covers de Ray Charles "what did I say" et "blackjack".

Un DVD très plaisant où l'on se surprend à battre du pied.

Jo Drogo




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0308 seconde(s)