Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Proto-Kaw : Before Became After (2004 - cd - parue dans le Koid9 n°49)

(700 mots dans ce texte )  -   lu : 81 Fois     Page Spéciale pour impression

ProtowKaw_BeforeCameAfter.jpg

Pas très difficile de comprendre le pourquoi du titre de cet album : "Avant est devenu après" ! Rares sont les groupes qui se reforment pour enregistrer un album après 30 années de silence, surtout lorsque c'est leur premier !

Petit rappel historique : Proto-Kaw (de "proto" : "avant" et de "kaw" : le nom du Kansas en amérindien) est le nom trouvé pour la seconde mouture de Kansas fondée par Kerry Livgren et qui vécut de 71 à 73, avant la troisième, au personnel totalement renouvelé, celle qui atteindra un immense succès international.

Cuneiform a publié en 2002 "Proto-Kaw : Early recordings 1971-1973" (cf. Koid'9 n°44) mais "Before became after" -entièrement enregistré l'année dernière- est assez différent et nettement supérieur. Plus cohérent, mieux joué, moins expérimental, nettement plus proche du meilleur Kansas pour tout dire, avec une teinte jazzy plus marquée et peu de hard rock. "Before became after" a été entièrement composé par Kerry Livgren (guitares, piano, claviers et percussion). Autour de lui, on retrouve quasiment tout le groupe d'origine : Lynn Meredith (chant), Dan Wright (orgues, claviers), John Bolton (saxophones, flûte) Brad Schulz (batterie), plus le nouveau venu Peter Kew (basse).

Les 9 titres de l'édition régulière vont de 3:45 à 11:44 pour un total approchant 63 mn : dire que ces titres sont variés et contrastés est un euphémisme ! C'est encore plus flagrant que dans Kansas ! Disons qu'on retrouve au fil des morceaux des influences telles que Genesis, ELP, King Crimson au tout début, Jethro Tull (cf. certaines parties de flûte de Bolton), Yes, qui ont marqué Livgren dès 69-70, le hard rock, le blues, le folk américain, sans oublier surtout ses influences de base : la musique classique, notamment les compositeurs d'Europe de l'Est, Bach, la musique ancienne. Il y a également le jazz, évoquant parfois Happy The Man, Zappa, Coltrane ou encore Lalo Schiffrin quand il se fait orchestral, quelquefois plus traditionnel. Ajoutez encore la musique turque et orientale en général, plus une pincée de psychédélisme !

Malgré les nombreux changements de style, parfois dans le même morceau, le résultat est essentiellement très mélodique ET passionné, les passages un peu expérimentaux sont rares et courts, les solos de guitare, orgue, flûte, saxo, synthé, sont excellents, les arrangements aussi riches que subtils. On peut distinguer la merveilleuse ballade "axolotl", à l'ambiance solennelle, à la fois classique et rock, "alt. more words than known" typé blues avec cependant un thème symphonique irrésistible, "quantum leapfrog" et le sautillant "it moves you" assez jazz/blues, mais un peu orchestré quand même. Les 3 pièces les plus longues, "leaven", "gloriana" et "theophany" sont très progressives, dans tous les sens du terme, avec des thèmes chantés épiques. Le 1er est un mélange de musique turque et grecque, classique, hard rock, blues, jazz ! Le 2nd mêle surtout des éléments classiques avec une section jazz, le dernier comprend en ouverture un thème de marche proche de Holst ou Moussorgski, des parties vocales grandioses, diverses sections instrumentales mais la teinte dominante est dramatique et majestueuse. Lynn Meredith est bien meilleur chanteur aujourd'hui qu'à ses débuts, c'est rare ! Sa voix claire et vibrante (à part un ou deux cris inattendus), très expressive, est un atout majeur de ce disque.

La production concilie tout le charme des albums de rock progressif des années 70 -son feutré, instruments au son naturel- avec le meilleur des années 2000 : mixage impeccablement clair et percutant, synthés orchestraux très réalistes, etc.

Loin d'être un déballage de vieux fonds de tiroir pour nostalgiques, "Before became after" est au contraire un album dépaysant, novateur, parfois très beau et émouvant… un album majeur !

NB : l'édition spéciale (sortie mi–avril 2004) contiendra un livret de 20 pages avec biographie détaillée et deux CD avec, sur le premier, 2 morceaux supplémentaires et, sur le second, une longue version live de "belexes", un titre déplacé de l'édition régulière et 14 minutes de documentaire vidéo. Un objet de collection !

Marc Moingeon




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0488 seconde(s)