Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Jim Roberti Band : Soul Kiss (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°46)

(500 mots dans ce texte )  -   lu : 85 Fois     Page Spéciale pour impression

JimRobertiBand_SoulKiss.jpg

Ne vous posez pas la question : cet album n'est pas progressif… Ni hard, ni gothique, ni new age non plus ! Et alors ? ce n'est pas une tare ! Bon, nous sommes dans Koid'9 quand même… alors quoi ? Bon, la raison d'être de cet album dans nos colonnes, c'est la connexion avec Shadow Gallery… Et pourtant, on est loin, mais alors très loin, du style du groupe américain. Cependant, le producteur, guitariste, claviériste de cet album n'est autre que Gary Wehrkamp ! Par contre, les morceaux sont de son vieil ami, avec qui il joue live très souvent depuis plusieurs années, Jim Roberti. Jim en est à son troisième album, mais c'est le premier enregistré avec une structure de groupe et le premier où Gary est impliqué à ce point. Roberti chante et joue de la guitare acoustique et un peu de claviers. Les deux hommes sont accompagnés de Kevin Leggieri (basse) et Paul Cipriano (percussion).

La musique de "Soul kiss" appartient à une certaine tradition de pop/rock américain, plus précisément de style new-yorkais, avec des éléments de blues, de folk américain, quelques traces de ska (!), de jazz traditionnel, et quelques échos des Beatles sur cet album, certainement celui de Roberti qui est le mieux arrangé à ce jour (Jim joue presque tous les instruments lui-même d'habitude). Gary Wehrkamp, avec ses chœurs et ses arrangements assez fouillés, n'est sûrement pas étranger à ce fait. On retrouve ici et là des harmonies vocales, quelques cuivres sortis des claviers, et parfois un solo de guitare électrique vraiment technique qui donne une petite touche inédite à cette musique simple, directe mais mélodique et entraînante. Souvent assez énergique, "Soul kiss" donne aussi dans la ballade avec des titres comme "italic dream", "my time" ou "soul kiss", trois des plus réussis de l'album. La plupart des chansons mêlent guitares acoustiques et électriques, avec des claviers plus ou moins discrets suivants les morceaux (les guitares de Gary dominent tout de même mais ses sonorités sont très différentes de ce qu'il fait avec son groupe). Quant aux textes, il sont souvent mélancoliques, doux-amers ou carrément drôles, voir pleins d'humour noir.

Musicalement, histoire de vous coller une petite référence, on peut occasionnellement penser au groupe The Connells, lui aussi originaire de la Côte Est des USA, et qui connut ici un beau succès vers 1995 avec sa ballade folk-rock " '74-'75 ". Ce qui est certain, c'est que Jim Roberti sait écrire une bonne chanson et lui insuffler beaucoup de vie avec sa voix légèrement voilée et nasillarde à l'accent typiquement new-yorkais.

Si vous avez envie d'une bonne diversion pour vous changer des méandres du rock progressif et écouter tout simplement quelques très bonnes chansons, sincères et bien arrangées, "Soul kiss" est un excellent choix.

Disponible sur www.amazon.com, www.cdnow.com ou en contactant Jim directement sur son site internet.

Marc Moingeon




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0382 seconde(s)