Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Rob Rock : Eyes Of Eternity (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°47)

(269 mots dans ce texte )  -   lu : 71 Fois     Page Spéciale pour impression

RobRock_EyesOfEternity.jpg

C’est étonnant que ce chanteur n’ait jamais travaillé avec Yngwie Malmsteen car son timbre de voix se situe tout à fait dans la lignée des Jeff Scott Soto et autre Mark Boals… En tout cas cet album est un sacré appel du pied au guitariste suédois ! Rob n’est pas le premier venu dans le milieu du métal néo-classique car il a déjà sévi dans les années 80 chez Impellitteri et Joshua, deux guitaristes américains émérites. Dernièrement, il apparaissait sur le second volet d’Avantasia, l’opéra-métal de Tobias Sammet… J’ai lu tant de chroniques élogieuses concernant Rob Rock et son nouvel album que je suis logiquement un peu déçu. Voilà un heavy-métal traditionnel, typiquement années 80 où foisonnaient moult branleurs de manches, gosiers en feu et cascadeurs de la baguette. C’est très bien fait dans le style (les deux guitaristes-duellistes sont vraiment excellents), mais franchement je préfère une musique moins virtuose et plus émouvante. D’ailleurs, rien ne vaudra jamais "How the west was won" de Led Zeppelin. Jimmy Page… En voilà un grand guitariste, qui ne tire pas plus vite que son ombre, capable de faire pleurer ou vibrer une note à l’instar des grands maîtres du blues… En résumé, "Eyes of eternity" est quand même un bon disque de heavy-métal malmsteenien, pouvant donner mal au crane aux fans d’Antony Phillips. Les amateurs de longues suites pourront même apprécier le superbe (et progressif !) "the hour of dawn" de 12’14 qui conclue particulièrement bien l’album. Dommage que tout ne soit pas de cet acabit…

Cousin Hub




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.1522 seconde(s)