Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

RPWL : Stock (2003 - cd / dvd - parue dans le Koid9 n°45)

(1018 mots dans ce texte )  -   lu : 67 Fois     Page Spéciale pour impression

RPWL_Stock.jpg

RPWL est un groupe vraiment attachant et surtout auteur de 2 albums magnifiques. Depuis le festival Crescendo (voir koid'9 n° 43), j'ai conservé des liens avec le groupe et notamment avec Karl, le guitariste-compositeur. C'est un homme très simple, d'une gentillesse et d'une disponibilité incroyables. Et quelle classe à la guitare ! ! ! Alors qui mieux que lui pouvait présenter ce nouvel album. Ainsi je lui ai posé quelques questions via internet. En voici le résultat :

Koid'9 : Alors Karl, peux-tu nous présenter "Stock" ?

Karl : C'est un album très varié : "opel" est une reprise de Syd Barret que nous jouions souvent l'année dernière et arrangée à notre façon, un peu comme "cymbaline". "The way it is" et "forgive me" sont deux vieilles chansons datant des sessions de "God has failed". "Who do you think you are" est la version originale du morceau présent sur "God has failed". "Gentle art of swimming" et "sun in the sky" proviennent des sessions de "Trying to kiss the sun".

K : Peux-tu me parler du making-of de l'album ?

Karl : Nous n'avons pas réenregistré les chansons, mais juste rajouté quelques parties vocales, de basse et de batterie. Seul "opel" a été enregistré entièrement. Nous avons pris beaucoup de plaisir à rejouer ces vieilles chansons. C'était vraiment une remontée dans le temps. De plus, notre premier bassiste Chris Posti a joué sur les deux morceaux qu'il avait composé 5 ans plus tôt : "way it is" et "forgive me". D'ailleurs 18 minutes du DVD sont consacrées à l'histoire du groupe avec des images d'archives.

K : Est-ce que "Stock" sortira dans un format unique CD + DVD ?

Karl : Oui, l'album se présente sous la forme d'un digipack CD + DVD. Nous pensions que 43 minutes c'était trop court pour un album. D'un autre côté, nous avons décidé d'utiliser le système surround 5.1 (home cinema) de façon à restituer la quadriphonie utilisée lors de nos concerts et l'amener directement chez l'auditeur. Et le résultat est vraiment formidable ! !

K : Qui a composé les chansons ?

Karl : "Forgive me" (Posti, Wallner, Lang) et "way it is" (Posti, Wallner, Lang) sont deux vieilles chansons qui ont plus de 5 ans et que nous avons joué en concert et lors de répétitions. "Sun in the sky" a été composé par Lang et Stephane Caron, qui est un ami du groupe et un excellent compositeur. Ca aurait dû être le titre de l'album. Nous avons voulu l'enregistrer avec un son plus rock et en y ajoutant une voix féminine en backing vocal. Le résultat avec le surround 5.1 est incroyable. "Who do you think you are" (Wallner, Lang) est, comme je te le disais précédemment, la version originale de la même chanson présente sur "God has failed". C'est la même musique et les mêmes accords, mais en 2000 nous avons décidé de l'enregistrer à nouveau. "Gentle art of swimming" est un morceau très progressif et nous l'aimons beaucoup. Mais il était trop long pour l'inclure dans l'album "Trying to kiss the sun". J'aime beaucoup le solo de guitare au milieu du morceau : il sonne comme un synthétiseur. Nous avons expérimenté en utilisant à la fois de très vieux sons, des effets sonores étranges et le surround 5.1., et le résultat est terrible.

K : As-tu prévu une tournée avec passage en France ?

Karl : Oui, une mini tournée du 13 mars au 6 avril. Pas de date en France, car nous n'avons pas trouvé de structure pour nous recevoir. J'espère que dans le futur tu nous aideras ! !

K : Les morceaux sont enchaînés, peut-on parler d'un concept album ?

Karl : Non, pas en terme de paroles et d'histoire. Par contre, nous l'avons fait pour la musique, car nous aimons beaucoup l'atmosphère et le feeling de ces enchaînements entre les morceaux. De plus, cela permet à l'auditeur de rentrer plus facilement dans notre musique.

K : Quelque chose à rajouter ?

Karl : Merci de ton intérêt, bonjour à Serge, en espérant te voir à Verviers le 22 mars, amitiés à ta famille.


Que dire de plus ? Pas grand-chose. Le disque est vraiment magnifique. Le son est excellent et l'utilisation du surround renforce les effets sonores très présents dans la musique du groupe. C'est une expérience vraiment réussie, qui permet au groupe de progresser encore et de lui ouvrir d'autres horizons. Il fallait y penser et le faire. C'est cela que j'aime bien dans ce groupe : même si leur musique est accessible et parfois pop, ils sont capables aussi de composer des morceaux plus recherchés tout en conservant la belle mélodie. Et alors là, avec RPWL, on est servi. Alors bien sûr j'adore le premier morceau qui nous replonge directement dans le vieux Floyd période "Ummaguma" où "la vache", avec sa partie centrale psyché. Le cinquième, le plus long, est peut-être le plus prog que le groupe ait composé. Plus de 10 minutes de musique où le guitariste expérimente et recherche de nouveaux sons, créant une atmosphère bien planante. Le batteur nous gratifie d'un magnifique solo au milieu du morceau, prouvant tout son talent, mais je l'avais déjà trouvé très bon cet été au festival Crescendo, notamment lors des reprises des Floyd. De plus, les enchaînements sont magnifiques. Au final encore un grand album de nos allemands préférés. Et en plus ils viennent de signer chez Inside Out, même si pour l'instant ils conservent le label Tempus Fugit. Alors, RPWL futur groupe locomotive du rock progressif ?

Je leur souhaite vraiment, car ils en ont largement les moyens. Le disque est en stock, participez au déstockage !

Remy Bessouat




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.029 seconde(s)