Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Todd Rundgren : Love Is The Answer (2002 - cd - parue dans le Koid9 n°44)

(418 mots dans ce texte )  -   lu : 78 Fois     Page Spéciale pour impression

ToddRundgren_LoveIsTheAnswer.jpg

Tiens encore un tribute sur Todd Rundgren; mais cette fois-ci la liste des participants n'est pas inconnue de nos sillons Prog / Hard !

La pochette recto est absolument horrible, rien a voir avec l 'univers du wizard. Heureusement le digipack (très classe)est rempli de superbes clichés. Du beau boulot !

Tout d'abord le band qui officie sur tous les titres: l'ancien Yes, Billy Sherwood aux keyb's drums & bass et l'ex Good Rats Bruce Kullick aux guitares rythmiques et solo sur une plage.

Des fois, le destin fait bien les choses, j'ai pu donc vous en remettre une couche sur les Good Rats que j'espère vous connaissez maintenant. Les Good Rats ... j 'ai dit Good Rats... comme c'est Good Rats !

Pour être précis ils sont également crédités pour la production; ce qui laisse comprendre que tout a été structuré et maquetté par nos deux hommes.

J'ai là un petit regret en ce qui concerne les claviers trop simplistes; ou sont passés les gros sons de Prophet, Moog et les milles notes virevoltantes sorties tout droit des séquenceurs. Dommage aussi pour le choix systématique des chansons les plus connues. Pourtant il y avait largement matière a croiser le fer sur des songs plus pointues !

Les invités assurent donc les parties lead. Edgar Winter et son saxo sur le célèbre "hello it's me". Tony Levin (le chômeur qui n'a paraît-il toujours pas été prévenu par Fripp de son éjection de la cour du roi pourpre) et aussi de la partie avec sa basse slappée pour un titre assez fun "bang the drum all day". Seul clavieriste invité, Derek Sherinian pour un piccolo intermezzo de 1m 42. Pour les guitares, il y a donc D.Zappa / S.Stevens / R.Kotzen / V.Campbell / et... S.Lukather (j'aime les mauvais élèves, mais pas Toto et force est de reconnaître que ce qu'il joue ici mérite un bon point). Bizarre que Paul Gilbert soit absent; c'est pourtant un grand fan du Runt. Des 6 cordes Hard de prime abord, mais trop gentils en fin de compte et les chanteurs me direz vous ? Eh bien c'est le grand Todd en personne qui chante sur tous ces covers. Nice to me !

Bref un CD plutôt réservé aux inconditionnels…

Jo Drogo




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0282 seconde(s)