Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

S&L : Time Machine (2004 - cd - parue dans le Koid9 n°50)

(237 mots dans ce texte )  -   lu : 81 Fois     Page Spéciale pour impression

SandL_TimeMachine.jpg

Deuxième album pour ce duo italien au nom étrange (S&L veut dire Saving and Loans en anglais), le premier "Eternal", paru en 2001, étant resté confidentiel. Le claviériste Salvio Schino et le guitariste Lino Esposito ont fait appel à des musiciens additionnels à la basse et à la batterie et pour la première fois également invité un chanteur, Marco Basile, sur trois des huit titres de l'album.

Dans un registre prog-metal tout à fait classique, le duo excelle. Mélodique, puissante, sans être trop virtuose non plus (les dérives à la Dream Theater se font -heureusement rares, sauf dans le "ventre mou" de l'album -les morceaux "Runaway" et "Noise" assortis de descentes de manche gonflantes à souhait). L'entrée en matière est superbe (le morceau titre avec ce gimmick de machine à écrire/batterie génial). La section rythmique est efficace, le duo se livre lui à des duels forts bienvenus dans le plus pur style du genre. Le vocaliste reste dans le registre typique du chanteur de hard (prog ou pas) : haut perché et puissant mais sans hurlement (ouf, on l'a échappé belle).

Un CD manquant cependant cruellement de personnalité et d'originalité, on a l'impression d'avoir affaire à du sous-machin chouette et c'est dommage car inévitablement, on préfère réécouter les "maîtres"...

Marge de progression sensible, donc...

Note : 2/5

Renaud Oualid




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0493 seconde(s)