Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Saga : Phase One (1998 - cd - parue dans le Koid9 n°27)

(333 mots dans ce texte )  -   lu : 83 Fois     Page Spéciale pour impression

Saga_PhaseOne.jpg

Voila un beau cadeau offert aux fans du groupe canadien, cadeau d'autant plus appréciable qu'il est inattendu. Big Bang nous avait fait la primeur d'une chronique de ce CD (n°25 - Avril 98) mais en dehors de cela, per­sonne, notamment sur Internet, ne semblait avoir entendu parlé de l'aI­bum. Ajoutez à cela un retard de quelques mois pour son apparition dans les bacs et je commençais à me demander si ça n'était là qu'un poisson d'Avril bien monté ! Et bien non et c'est tant mieux car ce "Phase one" vaut le détour. Le CD regroupe des sessions studio de 79 qui précédèrent l'enregistrement définitif de album "Images at twilight" et rassemble donc des morceaux qui avaient finalement été rejetés. Hormis des versions de "you're not alone" (pour les déçus de la version 97...), "mouse in a maze" et "hot to cold" assez proches de celles que nous connaissions, on trouve donc pas moins de 5 véritables inédits, dont "old man", néo-progressif avant l'heure, la balade "hangman", le rigolo "don't bother" et l'excellent "don't step out of line", qui aurait mérité de figurer sur "Images". Ces ban­des exhumées sont d'excellentes qualités, à l'exception de quelques pleura­ges ou saturations sur certains morceaux de la pseudo face 2. Ces ban­des de travail en studio ne bénéficiant pas encore de la production finale (bien que le mixage soit déjà bien abouti), les morceaux n'ont pas totalement le "son" Saga tel que nous le connaissons : les sons de claviers et de guitares sont moins typiques et on entend souvent un piano électrique qui rappelle que Supertramp commençait à cartonner à l'époque. Contrai­rement à quelques rythmes très binaires qu'affectionnait Steve Negus et qui fleurent bon l'époque disco, le chant inspiré de Michael Sadler n'a pas vraiment vieilli. Loin de n'être qu'une simple collection de "fonds de tiroir', "Phase one" apparaît presque comme un véritable "album oublié". Merci Saga.

Jean-Luc Putaux




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0254 seconde(s)