Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Saga : Trust (2006 - cd - parue dans le Koid9 n°58)

(646 mots dans ce texte )  -   lu : 84 Fois     Page Spéciale pour impression

Saga_Trust.jpg

Un gros tourbillon de claviers au son épais éclate dans les hauts parleurs, un rythme syncopé et rapide avec une basse grondante vient les soutenir et on se dit : "Tiens, Saga met le paquet et donne à nouveau le premier rôle aux synthés, en plus !". Fort de son album solo, Jim Gilmour - qui semble être un grand amateur de Keith Emerson - semble bien décidé à laisser un peu plus libre court à sa virtuosité souvent sous-estimée. Le plus beau, c'est que ce "that's as far as I'll go" possède aussi une très bonne mélodie vocale, un double solo guitare/clavier, comme à la grande époque ! On se dit… "Quelle pêche ! Est-ce que ça va durer comme ça ?".

Et bien, il est certain que l'album n'est pas mou, loin s'en faut… A la fois puissant et subtil, progressif, malgré la brièveté des morceaux qui ne dépassent jamais 5'55… On n'atteint donc pas cette fois les fatidiques 6 minutes nécessaires pour dire qu'un morceau est éventuellement un morceau de prog (allez, allez, tout le monde le sait, ça !). Le morceau suivant est donc un titre au tempo plus moyen, avec ces petits riffs de guitare incisifs sur le couplet, des accords plus plombés sur le refrain, toujours une section basse/batterie puissante sans être pachydermique et une autre sacrément bonne partie vocale de Michael Sadler en chœur avec Gilmour, sans parler de deux solos : guitare, clavier puis les deux en même temps. En troisième position, "I'm OK" est un des meilleurs morceaux de Saga, un point c'est tout ! Avec ce piano et ces synthés cristallins, les influences classiques fusionnées avec des sons futuristes et un rythme sautillant, des percussion plus jazz que metal, des parties solistes relativement concises mais brillantes, on retrouve la classe du groupe. Le morceau titre est encore meilleur, un peu dans le même genre ! Quasiment pas un morceau faible, et un style plus prog…

On demandait plus ? Musicalement, pas de révolution, vous l'aurez compris, et cependant… c'est l'apogée d'un style, après ces quatre prédécesseurs qui revenaient très nettement à une musique proche de celle des années 1978-1982. Seul regret, à part l'acoustique "your friend", signé Gilmour, aucune accalmie, un album très dense et dynamique. On aurait aimé une ballade dans le genre d'"images" ou encore "believe" sur "Network". La production est assez organique, et cependant pas aussi parfaite que ce que Saga a pu nous offrir dans le passé (certains diront que c'était froid). Tout n'est pas exceptionnel, évidemment... Ce "back to school" assez funky avec des guitares plus heavy derrière, par exemple, me semble nettement plus dispensable. Les petites surprises, ce sont par exemple, cette intro celtique sur le dernier morceau, où encore cette magnifique pièce acoustique, "your friend", signée Jim Gilmour, avec guitare sèche, clarinette et claviers au sons réverbérés, aquatiques, qu'il chante lui-même de sa voix fragile, haut perché et si attachante. …

Bonnes mélodies, arrangements cette fois plus symphoniques, parties de guitares plus fines que ces dernières années, rythmique très typée fin des années 70, tout est là pour satisfaire les fans… Le groupe les a de toute évidence écoutés. Le nouveau batteur Brian Doerner (ex-Helix) possède une frappe nette et puissante mais un son feutré comme on n'en fait plus ces temps derniers.

Cerise sur le gâteau : l'illustration de couverture est absolument magnifique ! L'album existe en deux versions : une version classique en boîtier cristal et une version digipack comportant un DVD bonus qui contient un reportage sur la création de l'album avec des répétions en studio. Reste plus qu'à entendre ça en concert… Et là, croisons les doigts, ce n'est pas gagné…

Marc Moingeon

Site du groupe




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0248 seconde(s)