Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Signs Of One : Innerlands (2008 - cd - parue dans le Koid9 n°65)

(261 mots dans ce texte )  -   lu : 70 Fois     Page Spéciale pour impression

SignsOfOne_Innerlands.jpg

Formé en 1997 sur les restes d'un groupe appelé Hannibal qui était un cover de Rush et des Ramones, Signs Of One a commis deux albums autoproduits avant d'être approché par le label Unicorn pour ouvrir le premier "Festival des musiques progressives de Montréal" en septembre 2006. Leur bonne prestation leur permit d'obtenir leur signature sur ce label afin de leur procurer enfin une distribution mondiale.

Aujourd'hui articulé autour de Steve Tremblay (guitare, vocaux), Phil Prince (batterie), Dave Schram (vocaux), Yannick Lapointe (keyboards, vocaux) et Dan Gagnon (basse, vocaux) Signs Of One propose sur 71 minutes et 14 morceaux un AOR mièvre vaguement progressif quelquefois, sonnant également métal parfois, le tout souffrant d’une production pas à la hauteur, sans relief.

Ce qui est pénible, c'est que je commence à me fatiguer des sempiternels mêmes albums, sans personnalité, où chacun copie le voisin. Quand le disque est fini, vous ne vous souvenez de rien.

Il y a forcément des bons moments mais quand on ne peut s'acheter que quelques albums par mois ou par trimestre, mais avec quelques arguments comptent-ils convaincre quelques gogos d'acheter leur brouet ?!

Même les voix sont quelconques et plaquées sans conviction.

Intrinsèquement, l’album n’est pas si mauvais mais je me demande comment peut-on apprécier encore ce genre de soupe ordinaire.

Un album de plus sur le tertre des CD inutiles.

Bruno Cassan




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0611 seconde(s)