Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Soniq Theater : A Second Of Action (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°45)

(557 mots dans ce texte )  -   lu : 70 Fois     Page Spéciale pour impression

SoniqTheater_ASecondOfAction.jpg

Après un album éponyme assez réussi, chroniqué dans Koid'9 en 2001, Alfred Mueller nous revient, toujours avec un CD-R "maison" malheureusement, faute d'avoir trouvé une maison de disques… A ce propos, on peut vraiment s’interroger sur les motivations de celles-ci… car "A second of action" tout comme "Soniq theater" est peut-être le produit d'un multi-instrumentiste en solitaire mais la qualité de l'enregistrement et de la musique mériterait vraiment un vrai pressage et une distribution professionnelle, si limitée soit-elle ! Quand on voit ce que certains labels osent sortir, on se demande vraiment s'il y a une justice…

"A second of action" est instrumental – sauf pour quelques parties vocales féminines échantillonnées, très réussies, comme on ne trouvait déjà sur son prédécesseur. Mueller reprend en grande partie les ingrédients variés qui font son orginalité : un mélange réussi d'influences classiques, rock, parfois vaguement hard, de musiques folkloriques européennes, orientales ou même asiatiques et de classiques du rock progressif sans doute, bien que de ce côté-ci, je me hasarderai à aucune comparaison car ce musicien allemand possède déjà sa propre identité.

Bien qu'intervenant seul sur ce disque et jouant uniquement des claviers, Mueller a fait preuve d'un souci permanent de réalisme et de renouvellement dans ses sonorités, échantillonnant de façon minutieuse guitare basse et guitare électrique, quelques instruments acoustiques, voix et batterie. A part le son d'orgue Hammond "à roue phonique" (très dur à reproduire), c'est seulement dans ce dernier cas qu'il y aurait des reproches à faire. C'est souvent le point faible, encore plus sur le plan de la structure elle-même que sur les sons percussifs dans ce cas… un peu trop mécanique bien que souvent relativement complexe.

Soniq Theater n'est pas un projet new age, mais au contraire très dynamique ! Tout au long de ces 12 morceaux allant de 2 à 7 minutes environ (pour un total de 58 minutes), les claviers aux sonorités très variées jouent mélodies, orchestrations efficaces, solos et orchestrent le tout. Les rythmes s'emballent souvent et là aussi, bien que l'on ne s'ennuie pas et qu'il y ait des accalmies dans beaucoup de morceaux, il aurait à mon avis mieux valu inclure davantage de pièces lentes, voire exemptes de percussion, comme le splendide mais trop court "nocturno" pour équilibrer le tout. Les morceaux sont presque tous très mélodiques et même assez contrastés, opposant pas mal de changements de rythmes et de styles. Pas d'impression de répétition à craindre mais parfois on pourra ressentir un certain agacement à cause des programmations de batterie et des rythmes souvent sautillants et compliqués, voire saccadés.

Néanmoins, "A second of action", assez comparable en qualité au précédent album est un dépaysement souvent très agréable qu'on remet avec plaisir sur la platine de temps à autre.. Avec plus de moyens, il semble évident qu'Alfred Mueller pourra produire quelque chose de grande envergure. Un artiste à suivre, sans aucun doute.


"A second of action" et "Soniq theater" sont disponibles contre 12 euros chacun (18 euros pour les deux - port compris) auprès de Alfred Mueller, à qui vous pouvez écrire en anglais, à l'adresse suivante : Weissdornweg 6 - 74523 Schwaebisch Hall – Germany.

Marc Moingeon




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0299 seconde(s)