Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Soniq Theater : The Third Eye (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°48)

(550 mots dans ce texte )  -   lu : 78 Fois     Page Spéciale pour impression

SoniqTheater_TheThirdEye.jpg

Alfred Mueller continue de proposer des albums en CD-R, toujours sous le nom de Soniq Theater. L'ex-leader de Rachel's Birthday peaufine son style et sa production avec ce troisième album (les deux premiers ayant été chroniqués dans Koid'9 ces deux dernières années). "The third eye", long d'environ 1 heure, demeure dans la lignée des précédents, un rock progressif instrumental et dynamique qui s'exprime le plus souvent dans des morceaux de durée moyenne (autour de 4-5 minutes), avec quelques pièces plus développées; ici, "inner visions" (7:32) et "lumania" (10:42).

Mueller fait de nouveau l'homme-orchestre et ce, de façon encore plus convaincante qu'auparavant, grâce à des échantillons de basse et guitare et une batterie programmée de plus en plus réalistes. Pas facile de tout faire tout seul… Alfred n'arrive peut-être pas à remplacer un grand batteur mais le résultat est certainement meilleur que ce que produisent certains "bûcherons de la batterie". Même si la musique est donc basée exclusivement sur ses claviers et boîtes à rythme, il ne s'agit pas d'un album monotone, ni de "new age".

Sans viser la complexité à tout prix, Alfred nous concocte des mélodies accrocheuses, sur des tempos percutants mais aussi très changeants, souvent sautillants puis plus linéaires, avec des solos de synthés virevoltants et parfois une nuance assez symphonique. On retrouve successivement des sonorités assez connues (Hammond, minimoog et les cordes du mellotron) mais aussi de nombreuses autres beaucoup plus modernes.

Mueller s'inspire d'éléments venus de divers folklores, du classique et du rock plus traditionnel ou d'un groupe tel que Tangerine Dream dans leur version plus musclée des années 86-96 par exemple… pour aboutir à un résultat assez personnel. Pour innover, il a aussi enregistré quelques timides lignes vocales de son cru -pas vraiment indispensables- sur deux titres. Les vocalises de la chanteuse Suzann sur l'irrésistible "vamos a ver" sont beaucoup plus convaincantes.

La pièce maîtresse de l'album est sans nul doute "lumania" (10:42) car elle prend le temps de démarrer lentement, avec une belle introduction orchestrale avant de passer par différentes sections aux mélodies fortes (une section "écossaise" avec cornemuses par exemple !) et différents tempos, tout en demeurant relativement symphonique.

C'est d'ailleurs cette voie que Mueller devrait développer, en incluant davantage de passages lents, voire sans percussion, histoire de laisser ses compositions respirer un peu… "Once upon a time" qui dure à peine 2 mn est l'un des rares moment de ce type et cette très belle pièce aux intonations classiques est pourtant un des meilleurs morceaux de "the third eye". Un album qui nous donne très envie, une fois de plus, de découvrir un Soniq Theater constitué de 4 musiciens pour le prochain album.


Les albums de Soniq Theater sont disponibles contre 12 euros l'unité (port compris) à l'adresse suivante : Alfred Mueller - Weissdornweg 6 - 74523 Schwaebisch Hall – Allemagne.

(Alfred vous fera une réduction pour plusieurs albums, 18 € les 2 et 20 € les 3).

Pour plus d'infos, vous pouvez lui envoyer un mail à l'adresse suivante : andromadeus@12move.de (écrivez en anglais).

Marc Moingeon




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 1.2241 seconde(s)