Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Spheroe : Primadonna (1978 - cd - parue dans le Koid9 n°27)

(234 mots dans ce texte )  -   lu : 78 Fois     Page Spéciale pour impression

Spheroe_Primadonna.jpg

Deuxième et ultime album du groupe français à être réédité (d'après les bandes masters) révèle un groupe au faite de sa maturité. Si le premier album était déjà excellent, il restait quelques moments faibles, notamment dans les morceaux les plus courts. Paradoxalement le groupe a abandonné pour cet album le format long, seul un morceau dure 8', les autres oscillants entre 1 et 5 minutes.

C'est toujours Gérard Maimone (claviers divers et variés) qui compose ceux-ci, les composions plus ramassées étant l'oeuvre soit de Patrick Garel (batterie, claviers), de Michel Perez (guitares, guitar-synthétiseur). Même le bassiste noir Rido "Dieudonné" Bayonne co-signe une compo et nous offre un "cocorido" de 3'30 absolument fantastique. Si je devais décrire cette musique, je dirais qu'il s'agit évidemment de jazz-rock, mais tellement sophistiqué et peaufiné à l'extrême qu'il tend à se rapprocher vers notre genre favori. Mélange de Weater Report, Mahavishnu Orchestra, et surtout Retum To Forever, trois grosses influences, toutes américaines, vous noterez bien. En effet, le groupe pouvait soutenir sans aucun problème la comparaison avec ces monstres sacrés du jazz-rock des seventies. Que vous aimiez ou non les groupes précités, il faut que vous jetiez vos deux oreilles sur cet album car il s'agit d'un jalon essentiel de la musique française de cette époque.

Renaud Oualid




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.1549 seconde(s)