Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Robin Trower : Living Out Of Time (2005 - dvd - parue dans le Koid9 n°57)

(359 mots dans ce texte )  -   lu : 101 Fois     Page Spéciale pour impression

RobinTrower_LivingOutOfTime.jpg

Il y a bien longtemps que j'attendais ce moment. De plus, Robin Trower souffle ses 60 bougies ce soir là (le 9/3/2005). Le show est filmé dans un petit club. Nous sommes bien loin des années 70 où Trower jouait dans des stadiums avec la considération d'un guitar-hero ! En fait, l'homme à la six-cordes n'a jamais marqué de pose même au plus bas des 80's. Le fil conducteur étant sa passion pour le blues et les guitares. D'ailleurs, la marque Fender vient de sortir un modèle signature ainsi qu'une série limitée custom shop comprenant une somptueuse guitare avec en plus, une Univibe (effet utilisé par Hendrix) à son nom.

Le groupe rentre sur scène et le public chante le traditionnel "happy birthday"... "merci les gars, je vais m'accorder" répond l'intéressé. Sur le coup, ça donne l'impression d'assister à une répétition, puis dès les premières images, l'homme à la six cordes fait corps avec sa guitare. Les doigts parcourent le manche, le pied est rivé sur la pédale wha et les lèvres deviennent synchro au mouvement. Et ça, c'est vraiment très beau à voir. L'équipe qui l'entoure est bien soudée avec une bonne section rythmique, royale dans les mid-tempos. C'est dans ces pulsations plutôt lentes que Trower déploie tout son talent. La majeur partie du temps, sa guitare est en position du micro coté manche pour avoir un son plus gras. La basse est tenue par Dave Bronze, un ancien Procol Harum lui aussi. Et la voix de Davey Pattison qui n'est pas sans nous rappeler celle de James Dewar.

J'avais au début hésité de proposer ces quelques lignes, mais j'ai pensé qu'il y avait au sein du Koid'9 plusieurs personnes qui apprécient cette musique. Alors, je ne peux que vous conseiller l'achat car au milieu de toute cette mauvaise sauce musicale que l'on nous déverse, il est bon de retourner aux racines du blues. Et Robin Trower en est le meilleur représentant.

Jo Drogo

Site du groupe




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0285 seconde(s)