Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Tomorrow's Eve : Mirror Of Creation (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°46)

(390 mots dans ce texte )  -   lu : 76 Fois     Page Spéciale pour impression

TomorrowsEve_MirrorOfCreation.jpg

Ce deuxième album des allemands devrait faire grand bruit ! A juste raison d'ailleurs. Car Tomorrow's Eve vient de nous pondre un vrai modèle du genre. Une perle ! Ce groupe, fondé en 1998 et auteur d'un premier "The unexpected world" sorti en 2000, a enregistré ce nouvel opus au Bazement Studio à Wiesbaden là même où Vanden Plas a mis en boîte son dernier album. Et cela se ressent dans le son. Ce qui n'est pas une mauvaise chose en soi étant donné que Tomorrow's Eve évolue dans le même registre musical à savoir le metal prog. "Mirror of creation" est un concept album de 70 minutes qui puisse son inspiration dans la science fiction (je vous fais grâce de l'histoire et de ses détails). Ici, le son et la production sont au top. C'est très pro, inspiré, les titres sont reliés entre eux par des ponts instrumentaux et l'ensemble s'enchaîne à merveille. Impossible d'éviter le parallèle avec leurs compatriotes de Vanden Plas. Le son tout d'abord y est pour beaucoup mais aussi les rythmiques ainsi que la structure des compositions. C'est bâti un peu sur le même modèle. Les titres sont assez conséquents (plusieurs dépassent les 9 minutes), les rythmes sont syncopés et les guitares (Rainer Grund) et claviers (Oliver Schwickert) se partagent la vedette. Sans oublier le chant très convaincant de Rouven Bitz (sans aucun accent !). Ca manque juste un peu de solos de guitare à mon goût (mais où sont passées les guitar heroes ?). Qu'est-ce qui les démarque du lot alors ? L'approche musicale. Celle-ci est bien plus prog et plus soft que celle de ses confrères. Le quintet est composé d'excellents techniciens mais la débauche n'est pas à l'ordre du jour. Tout est savamment dosé. Et que dire des mélodies ? On frise la perfection. On ne peut qu'accrocher tant c'est exécuté avec grâce et finesse. Ces musiciens n'ont rien à envier aux locomotives du genre. Je dirais même mieux, avec ce "Mirror of creation" ils intègrent directement la première division. Le fan de Dream Theater et (ou) de Vanden Plas sera comblé. Avec "Mirror of creation" ont assiste à la naissance d'un grand groupe ! C'est du haut de gamme. Un REGAL !!!

Denis Perrot




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0541 seconde(s)