Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Tuner : Pole (2007 - cd - parue dans le Koid9 n°63)

(502 mots dans ce texte )  -   lu : 73 Fois     Page Spéciale pour impression

Tuner_Pole.jpg

Tuner est un duo germano-américain formé de Markus Reuter (Centrozoon, Europa String Choir...) et de Pat Mastelotto (King Crimson), qui se complète toutefois de nombreux invités. En 2005 ils avaient sorti un premier album baptisé "Totem". Voici le second.

Sur "Pole", Markus prend en charge les guitares, la basse et les claviers. Son appartement d'Innsbruck ayant été trop petit, c'est finalement dans le loft de Pat, à Austin, Texas, qu'a été réalisé cet album, entre fin 2005 et début 2006. Pat prend bien entendu en charge la batterie et les percussions ; à ce propos ils ont fait la promotion de cet album de manière intéressante, sur le site Krimson News (http://www.krimson-news.com/) : ils ont proposé une version sans parties de batterie du morceau "11-11" en téléchargement et suggéré au public d'inventer sa propre ligne rythmique. Le succès a été franc : une version a pu être postée sur Krimson News chaque semaine pendant 13 semaine, la quatorzième version étant celle de Pat.

On l'aura compris, on est musicalement ici dans l'exploration de territoires inconnus et l'exploitation à outrance de la technique, Internet compris, pour un disque à situer entre le post-rock à la Mono ou Mogwaï, les oeuvres les plus récentes de Peter Gabriel et la musique classique contemporaine. 14 morceaux très diversifiés, souvent aériens et aux structures répétitives, progressives et évolutives composent cet opus. Les invités sont surtout très présents au niveau vocal avec notamment la chanteuse autrichienne SiRenée sur la plupart des morceaux, qui ajoute encore au côté aérien et enrichit beaucoup cette musique. Citons aussi Peter Kingsbery (Cock Robin), Chrysta Bell (qui intervient notamment sur la BO du dernier David Lynch, "Inland empire") et Lisa Fletcher, qui participe au très beau duo vocal de "Down below". Vibraphone, thérémine (ce boîtier électronique affublé d'antennes dont on joue sans le toucher, simplement en approchant et en éloignant la main), violons plus quelques grognements (assurés par Kristoffer G. Rygg de Ulver, un groupe de metal norvégien) et autres curiosités viennent compléter le tableau.

Si "white cake sky" et "black well monotony", les deux premiers morceaux, sont plutôt remuants et tendent vers le metal (percussions assez intéressantes sur le second), "11-11", le troisième, avec ses près de 11 minutes, rompt le rythme et propose une étonnante déclamation de paroles assez curieuses et étranges, par Pat, par dessus une musique au rythme syncopé et le son du fameux thérémine, joué par Pamelia Kurstin. On explore ainsi successivement de nombreux territoires et paysages souvent étranges, parfois hypnotiques, aux arrangements intéressants, bénéficiant d'une riche instrumentation bien qu'il ne s'agisse que d'un duo, rehaussé de nombreuses voix et autres instruments.

On n'est ici absolument pas en présence de l'une de ces—trop—nombreuses créations hâtives, brouillonnes et ennuyeuses trop rapidement labellisées "musique expérimentale". Bien au contraire, c'est structuré, recherché, séduisant et prenant. Recommandé à tout défricheur de sonorités nouvelles.

Benoît Herr




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0648 seconde(s)