Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Urbane (The) : Glitter (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°47)

(286 mots dans ce texte )  -   lu : 85 Fois     Page Spéciale pour impression

TheUrbane_Glitter.jpg

"Glitter" est le second album de ce groupe Anglais mené par John Mitchell, guitariste de Arena. Point de néo progressif ici, mais du power pop bien enlevé. En 14 titres, le groupe montre qu’il maîtrise bien son sujet, les titres sont directs et dynamiques. A l'américaine quoi ! Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si The Urbane va faire la première partie de King’s X très prochainement. Je vous rassure, cet album est bien meilleur que le dernier King’s X ! ! En effet, même si les titres ont un peu tendance à se ressembler, on ne s’ennuie pas. Mitchell est un très bon guitariste, comme chacun sait, mais en plus c’est un honnête chanteur (contrairement à ce que l’on pouvait entendre sur la partie CD rom de "Contagious" d’Arena !). Ici, il se débrouille très bien et il est entouré de bons musiciens : Paul Cooper dit Scooby à la batterie (qui sera remplacé par Bob Dalton de It Bites pour la tournée), Martin Raggett, ancien assistant de Mitchell à la basse, et Paddy Darlington aux claviers. Parmi les meilleurs morceaux, il y a "chain smoking a way to your heart" avec de grosses guitares, un refrain accrocheur, ressemblant un peu à Creed mais en moins métal. On peut dire cela de presque tous les titres. "Glitter" rappelle Blur, la seule touche anglaise du disque ! "Time after time" est une reprise rythmée du tube de Cyndi Lauper, "don’t say" une sympathique ballade ; quant à "suffocate", il s’étend sur 7 minutes et est un peu atmosphérique. Pour amateurs de musique directe et qui ne se prend pas la tête.

Fred "très urbain" Natuzzi




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.6264 seconde(s)