Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Viima : Kahden Kuun Sikpit (2009 - cd - parue dans le Koid9 n°72)

(381 mots dans ce texte )  -   lu : 80 Fois     Page Spéciale pour impression

Viima_KahdenKuunSirpit.jpg

Sans le Koid'9 et son gourou charismatique du Loiret, jamais je n?aurai eu l?idée d?écouter cette rondelle évaporée. Pensez donc, un obscur et bucolique quintette finnois au nom improbable, attaché à sa terre natale givrée, s?exprimant en finlandais et usant de multiples flûtiaux et saxophone soprano, enrobés de violons, de claviers symphoniques et de guitare lyrique, ça n?attire a priori pas les foules? Et bien les foules ont bien tort car à l?écoute des 44 (trop courtes) minutes de "Kahden kuun sirpit" (à tes souhaits camarade  !), j?ai passé un excellent moment, bercé par ces volutes folk-prog d?un autre âge. Vous avez sans doute lu plus haut, avec désespoir, mon appréciation rédhibitoire (et pourtant objective) du dernier Eloy? Viima est tout son contraire  : une inspiration de tous les instants, des compositions surprenantes, légères et aériennes dont le tempo change constamment, une instrumentation évolutive au gré des morceaux, un côté exotique affectueusement irrésistible. En écoutant ces vikings délicats et apaisés, vous imaginerez aisément une steppe baignée de lumière rase où paissent paisiblement des rennes, attendant que Père Noël fasse appel à eux. Viima est la création du guitariste Mikko Uusi-Oukari avec le claviériste Kimmo Lähteenmäki et le bassiste Aapo Honkanen. Les trois musiciens ont fait appel à deux nouveaux membres pour ce second disque  : le chanteur flûtiste et saxophoniste Hannu Hiltula et le batteur Mikko Väärälä qui ont composé l?album. Si vous aimez un rock symphonique à la Kerrs Pink et Kaipa, avec quelques touches que ne renieraient pas Jethro Tull et Camel, nul doute que vous accrocherez à la musique de Viima, indéniablement progressive, absolument pas heavy, ni neo-prog' et qui repose sur une diversité impressionnante de claviers (Mellotron, Fender Rhodes, Moogs et orgue Hammond), la flûte évanescente et un chant à la fois doux et guttural du druide Hiltula. Très instrumentale, la musique de Viima saura vous arracher au sarkozysme ambiant à grand renfort de crise économique, d?identité nationale et de provocation en tous genres. Loin du réchauffement climatique et de la world-company, Viima vous sortira de votre quotidien sans que son magnifique "Kajden kuun sirpit" ne devienne pour autant un classique du genre (il sort trop tard pour cela). Carpe diem?

Cousin Hub




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0381 seconde(s)