Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Votum : Metafiction (2010 - cd - parue dans le Koid9 n°74)

(369 mots dans ce texte )  -   lu : 96 Fois     Page Spéciale pour impression

Votum_Metafiction.jpg

C?est par le bon Marc, chroniqueur mythique de notre magazine préféré, que j?ai connu Votum. Le précédent album "Time must have a stop" (2008) non chroniqué en son temps faute de place avait particulièrement attiré mon attention par son originalité et sa démesure. Encore un groupe polonais me direz vous  ; et bien oui, décidément ce pays ne finira pas de nous étonner. Disons le carrément Votum nage dans les mêmes eaux qu?un Riverside, ça c?est une évidence, mais avec cependant quelques variations dont je vais me faire un plaisir de vous entretenir. Commençons par le line-up avec bien entendu des noms à coucher dehors (mais les nôtres sont-ils mieux  ?)  : Maciej Koswiki au chant laisse à penser, à travers ses intonations, au regretté Geoff Mann que j?adorais et qui nous manque vraiment, Alec Slamonik et Adam Kaczmark aux guitares, ainsi que Zbigniew Slalowski aux keyboards, Bartok Turkowski à la basse et Adam Lutaszek aux drums, font un boulot correct. Il s?agirait donc d?un concept-album, à la très jolie pochette. La musique lorgne en dehors de Riverside vers des groupes tel Anathema, pour ceux qui aiment, c?est assez cool dans l?ensemble, assez mélancolique aussi. Pourtant, cela s?énerve un poil sur "glassy essence", mais pas trop, ce titre est sincèrement réussi. "home" et "faces" leur faisant suite sont du même tonneau, tempo mi-lent et voix plus Geoff que jamais. On pourra parler d?un successeur à Twelfth Night, groupe vraiment en avance sur son temps. Ecoutez "stranger than fiction" vous m?en direz des nouvelles, ça déménage gentiment et nous remémore ce fabuleux groupe anglais, fondamental des années 90, quelques "grundts" en plus mais très peu. Le piano splendide d?"indifferent" nous ramène sur des rivages plus sereins, calmant le jeu avant "december 20th" légèrement plus hard, concluant cette excellente galette. Et cette voix  !

Excusez mon insistance mais la ressemblance est frappante. Je ne tiens pas à chercher spécialement une descendance musicale chez tel ou tel musicien et Votum connaît-t?il la douzième nuit  ? Je ne pense pas, toujours est-il que ces petits Polonais ont un talent fou, qui je l?espère traversera les frontières.

Daniel Sebon




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0476 seconde(s)