Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Damian Wilson Band : Live In Rehearsal (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°45)

(567 mots dans ce texte )  -   lu : 90 Fois     Page Spéciale pour impression

DamianWilsonBand_LiveInRehearsal.jpg

Après son deuxième album solo "Disciple" (disponible seulement via internet ou par mes bons soins !), Damian Wilson a décidé de faire quelques concerts. En fait, ils ont été très rares jusqu'à maintenant, hélas pour lui. Cependant, dans ce but et aussi afin d'enregistrer un nouvel album plus rock apparemment il a recruté un groupe plus traditionnel (on en reparlera dans le n°46). Ce disque, sorti sur Internet dans une simple pochette carton, en est le reflet. Enregistré en répétition, comme son nom l'indique, "Live in rehearsal" est un enregistrement d'excellente qualité, qui reprend 6 morceaux de son premier album solo "Cosmas" et 3 de "Disciple", plus deux nouvelles chansons ainsi qu'une très belle version réarrangée de "she's like a fable" avec Rick Wakeman au piano.

En fait sur cet album, autour de Damian au chant et à la guitare acoustique, on trouve pas moins de 12 musiciens car Wilson, en plus de son groupe "traditionnel" guitare, basse, batterie, claviers, a convié son arrangeur Andrew Holsdworth au piano et fait appel à plusieurs invités occasionnels (violon, violoncelle, flûte, chœurs, percussion).

Les versions présentées ici sont souvent plus pop que rock, avec quand même quelques exceptions : l'inoubliable "when I leave this land", et puis surtout "naked" qui détonnait déjà sur "Cosmas" et "adam's child" avec la guitare cette fois assez agressive de Paul Williams qui intervient entre les parties chantées, lesquelles sont pourtant identiques à ce qu'on entendait sur la version acoustique de "Disciple". Ca change vraiment de l'original... pour ceux qui trouvaient son style trop mièvre.. ça les surprendra !

Les deux nouvelles chansons sont basées sur d'excellentes mélodies, "one life" est assez gaie, légère, possède une teinte un peu exotique, tandis que "win in the end" est plus mélancolique, un tube en puissance si elle pouvait passer en radio… On peut encore rêver…

En fait, pour ceux qui aimaient les versions orchestrales ou plus acoustiques de certains titres, celles-ci n'apportent à mon avis pas grand-chose si ce n'est une énergie due à la prise live, un autre type d'arrangement qui pourrait plaire à ceux trouvant que les deux albums solos du chanteur manquaient de punch. C'est juste une autre vision… La force de tous ces morceaux vient en premier lieu de la qualité des thèmes et de l'interprétation unique de Wilson,.

En fait, nous voilà bien loin du rock progressif mais pour ceux qui ont l'esprit un peu ouvert et aiment ce qu'on appelle maintenant presque avec honte "une bonne chanson"… "Live in rehearsal" sera apprécié à sa juste valeur : voilà un album bourré de bonnes mélodies, alternativement mélancoliques ou plus joyeuses, arrangées de façon variée, souvent avec beaucoup de classe, un album plein d'enthousiasme. Et puis la voix exceptionnelle de Damian, sa sincérité tangible et la valeur de ses textes (qui méritent qu'on s'y attardent) sont des atouts non négligeables aussi. C'est l'occasion de se prendre une bonne bouffée d'air frais entre les oreilles !


Disponible sur le site www.damianwilson.com contre 7 livres ou auprès de votre serviteur pour 11 euros (port compris) et ce, depuis le Koid'9 n°44 (vous lisez "La caverne d'Ali Baba" ??).

Marc Moingeon




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.025 seconde(s)