Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

John Wetton : Live In The Underworld (2003 - dvd - parue dans le Koid9 n°48)

(395 mots dans ce texte )  -   lu : 91 Fois     Page Spéciale pour impression

JohnWetton_LiveInTheUnderworld.jpg

Vous rêvez d’un DVD du King Crimson grande époque avec interprétation de "red" et de "starless" ? Vous pestez de ne pouvoir mettre la main sur un document visuel de UK où vous pourriez vous délecter de "in the dead of night" et de "rendez-vous 6:02" ? Pas de problème, j’ai une solution : le nouveau DVD de John Wetton ! Quoi, vous faites la moue ? Vous avez tort ! Certes, John a triplé de volume depuis ses vertes années avec King Crimson et UK (et quadruplé depuis l’époque Family, à la fin des années 60), mais question basse et chant, le boursouflé aux cheveux gras est toujours au top niveau ! Et puis, Wetton interprète ici "red", "in the dead of night", "rendez-vous et… sans oublier "starless" en version intégrale s’il vous plait !! C’est vrai, il manque Big Mac Donald, le Robert et Collins, mais pour le même prix (12,99£ si vous commandez directement à Classic Rock Legends) vous récoltez 1/5 d’Arena, 1/5 d’I.Q et 1/2 de Jadis… Ben oui, John Mitchell tient la guitare, Martin Orford les claviers et Steve Christey la batterie. Par contre, il faudra vous tarter les tubes d’Asia ("sole survivor", "the smile has left your eyes "et bien sûr "heat of the moment") et les ballades suaves de Wetton en solo, mais quand on aime on ne compte pas…

Je plaisante : j’adore Asia, et les titres de Wetton en solo sont plutôt chouettes (notamment "a new day"), même si certains demeurent un peu trop sur le même tempo (lent !). Mitchell et Christey apportent une certaine cure de jouvence aux titres du maître (certains vont sans doute crier à l’hérésie) et Orford reste fidèle à son père spirituel, apportant une certaine stabilité à un Wetton qui en a bien besoin. Sans être un chef d’œuvre (Wetton n’est pas une bête -quoique- de scène. N’est pas Freddy Mercury, Peter Gabriel ou Michael Sadler qui veut !), ce DVD est plutôt pas mal filmé dans cette cave minuscule (le café rock londonien "The Underworld"). Par contre, les gars de Classic Rock Legends, pour des raisons de coût, n’indexent plus leurs DVD : impossible donc de savoir dans quel morceau, ni à quelle minute, nous sommes. Quels salopiaux !! C’est secondaire bien sûr, l’important restant l’image et le son…

Cousin Hub




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.1107 seconde(s)