Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Ayreon : Into The Electric Castle (1998 - 2 cd - parue dans le Koid9 n°27)

(368 mots dans ce texte )  -   lu : 204 Fois     Page Spéciale pour impression

Ayreon_IntoTheElectricCastle.jpg

Voilà un disque qui risque d'en impressionner plus d'un, tant au niveau de la for­me que du contenu. Commençons alors par l'essentiel, à savoir le thème du disque et le propos musical : ce troisième opus du guitariste Arjen Anthony Lucassen (Ayreon, c'est lui !) est un double concept-album science-fictionnel et fantastique ambitieux qui raconte l'histoire des âmes de huit personnages humains provenant d'époques et de lieux différents, projetés dans une autre dimension où ils devront retrouver un étrange château né de leurs rêves respectifs, et qui présente la seule issue possible pour retrouver leur monde et leur temps. Pour cela, lis seront guidés par une mystérieuse voix dont ils ignorent l'identité (tout un programme !). Telle sera la quête d'un indien, d'un égyptien, d'un chevalier, d'un highlander, d'un homme du futur, d'un hippie, d'un romain et d'un barbare ! Côté réalité, on retrouve comme invités des grands noms de la scène prog comme Damian Wilson, Clive Nolan ou Fish (devinez donc quel personnage interprète ce dernier ?). Le contenu musical et quant à lui à la hauteur du concept : un rock progressif dense et ambitieux, servi avec un son énorme, avec quelques incursions dans le prog-métal. Les influences sur ce disque sont multiples (on notera même quelques touches de blues et de musi­que orientale !). L'ensemble se déroule à travers nos oreilles ébahies, tel un gigantesque opéra futuriste ponctué par la narration de la voix mystérieuse. L'écoute de cette merveille est croyez moi passionnante et aventureuse : du véritable CinémaScope musical ! Venons en maintenant à la forme de l'objet qui justifierait presque à elle seule l'achat de ce double CD : cette oeuvre monolithique est de plus présentée dans un gros boîtier au front-cover magnifique très typé "héroic-fantasy" et contient un livret superbement et abondamment fourni, digne d'un grand opéra classique Voilà un des disques essentiel du moment, le must absolu à ce jour d'Ayreon qui risque à coup sûr de réconcilier amateurs de symphonisme, de néo-progressif classieux et de prog-métal décapant ! En somme, une oeuvre fédératrice qui devrait faire couler beaucoup d'encre !

Philippe Vallin




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0785 seconde(s)