Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Whitechapel : Le Masque D'arlequin (2006 - cd - parue dans le Koid9 n°60)

(634 mots dans ce texte )  -   lu : 90 Fois     Page Spéciale pour impression

Whitechapel_LeMasqueDArlequin.jpg

P?tain, ça jette  ! Quelle pochette, mazette, du grand art  ! Même les élèves du CE2 de Tremblay les Gonnesse n?arriveraient pas à faire mieux, p'tain, j?suis soufflé par la beauté du graphisme? Oh, le verso est encore plus? "beau", c?est dingue  ! Et inspiré, avec ça  : un masque blanc, que même l'autre abruti de Michael Myers (oui, celui d?Halloween) ne voudrait pour rien au monde porter sur la tronche, une défroque façon "Chaussée aux moines", un point d?interrogation très? mystérieux, ma foi, sans parler du traditionnel échiquier (du jamais vu sur une pochette de skeud) et du couteau maculé de sang (du grand n?importe quoi  !)? Heureusement que le lettrage est tout bonnement hypra original (p?tain, qui a eu l'idée du T en forme de croix ou du H en forme de cathédrale  ?), sans parler du verso qu?on croirait tapé à la machine, tellement c?est? bouh  ! Bon, après tant d?émotions, il est vrai qu?il est assez difficile de poser ce cd sur la platine sans sueurs froides? Mais bon, le chroniqueur doit parfois se sacrifier et là, croyez-moi, j?ai passablement souffert  ! Bon, je suis censé vous faire savoir que c?est un "nouvogroupebérêtbasque", que c?est leur 1er (et espérons dernier) cd, qu?il y a 11 morceaux (dur dur  !), qu?ils ont tout fait tout seuls (ça se sent, my God  !) et que je ne comprends toujours pas ce que ça fout sur Musea Parallèle, soit dit en passant? Si l'on commence à mélanger les torchons et les serviettes, où va-t-on ma bonne dame  ? Bon, il s?agit de "harde praugue" avec des textes en franzözich franchement gonflants (genre le prince et la donzelle)? Rien à voir avec la poésie d?un Ange ou d?un Mona Lisa (quoiqu?en dise Musea), croyez-moi  ! Le chant est horripilant, on sent que le mec y croit à donf, mais tant qu?il chantera de telles conneries, il aura l'air d?un con (exemples frappants  : "ailleurs, on ne connaît pas la démocratie, ailleurs, la qualité est une utopie" ou "personne ne sait qui a tiré/qui a tué? à Sarajevo" ou comment faire du politiquement correct sans même s?en rendre compte. Les musicos sont de véritables tâcherons, on dirait que tout ce qu?ils savent faire, ce sont des riffs bien gras pour le gratteux et des nappes de claviers bien chiantes. Tout ça est d?un convenu et d?une platitude que c?en est risible? Dire que certains n?hésitent pas à les comparer au grand "théâtre des rêves"? Je rêve (justement)  ! Un disque que je vous conseille d?offrir à Noël à votre concierge et à tous les emmerdeurs de première. P?tain, ça m?donne des envies de meurtre, une telle daube? Allez, retournez écouter Trust les gars, ça vaut mieux (Antisocial)?

"Whitechapel, quand l'horreur devient une entité", qu?ils disaient dans les paroles du morceau éponyme? p?tain, quel talent  !

Ps  : je ne résiste pas de vous faire partager quelques "avis" hautement recommandables lus par ci par là  : "Whitechapel, que l'on devine très influencé par Ange (ah bon, j?avais pas remarqué  !), se différencie de tous les autres héritiers du groupe des frères Décamps en adoptant une approche hard-prog marquée. Et ça marche  ! Les textes sont captivants (il rigole là  ?), les mélodies soignées et les musiciens rivalisent d'intensité, qui aux claviers, qui à la guitare (euh, il a bien écouté le disque, là  ?). Une bonne surprise  ! (parle pour toi  !)" ou bien la traditionnelle prose muséenne  : "Ce groupe français ne passera certainement pas inaperçu (tu m?étonnes  !)?il réussit la gageure de plaire aussi bien aux fans d?Ange qu?à ceux de Dream Theater (il y croit en plus  !)"

Renaud "  à la niche la chapelle" Oualid




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0386 seconde(s)