Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Yes : Something's Coming (The Bbc Recordings 69/70) (1998 - 2 cd - parue dans le Koid9 n°25)

(370 mots dans ce texte )  -   lu : 100 Fois     Page Spéciale pour impression

Yes_SomethingsComing.jpg

Ce double album rassemble des sessions live enregistrées pour la BBC lors des débuts du groupe ainsi que divers passages radio. Mais fallait-il vraiment proposer deux CD en dupliquant plusieurs titres ("then", "every little thing", "something's coming", "sweet dreams", "everydays") ? Le livret est intéressant à plusieurs titres. Tout d'abord, il contient quelques photos rares du Yes période "hippy/pattes d'eph" qui feront sourire. D'autre part, il contient des notes biographiques ainsi qu'un long texte du guitariste d'alors, Peter Banks. Celui-ci y apparaît un peu aigri par l'oubli total dans lequel les membres du Yes actuel semblent l'avoir relégué. Apparemment, Peter s'est fait virer sans plus d'explications après l'enregistrement mais avant la sortie de "Time and a word". On y apprend aussi que c'est Peter qui est à l'origine du nom et du premier logo du groupe (qui appartient aujourd'hui légalement à Chris Squire). Il est également déçu car, selon lui, les compositions de la jeune formation devaient au bouillonnement créatif de tous ses membres et non seulement de celui qui en a gardé le crédit (généralement Jon Anderson) et donc les royalties. Il explique que Yes, qui avait débuté en chantant des reprises, empruntait à diverses sources à partir desquelles il a réussi à se forger un style propre. A ce titre, on découvre un "something's coming" inédit sur les albums studio qui sonne très progressif alors qu'il est en fait basé sur une relecture de différentes thèmes musicaux de "West side story". Même s'il est souvent de bon ton de dire que les premiers albums des grands noms progressifs des 70's vieillissent assez mal, il est clair que ces sessions de la BBC permettront à beaucoup de (re)découvrir plusieurs chansons de Yes. L'assurance n'est pas encore totale (morceaux pas tout le temps en place, vocaux perfectibles) mais la fougue est bien là. Des titres tels que "then" ou "astral traveller" contenaient déjà tous les éléments progressifs qui conduiront aux morceaux plus connus des albums suivants. Notons pour finir que le second inédit, "for everyone", contient une pré-version de ce qui deviendra la section "disillusion" du futur "starship trooper" !

Jean-Luc Putaux




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0189 seconde(s)