Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Balance Of Power : Heathen Machine (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°48)

(320 mots dans ce texte )  -   lu : 141 Fois     Page Spéciale pour impression

BalanceOfPower_HeathenMachine.jpg

Si je vous demande quelles sont les formations de métal progressif britannique, je pense que vous me citerez d’emblée Threshold, puis ensuite peut-être Iron Maiden tout en pensant que cette dernière formation n’est pas si progressive que cela. Si les anglais sont les inventeurs du rock progressif (je vous laisse vous replonger dans l’excellent ouvrage de Frédéric Delage pour potasser cela), force est de reconnaître qu’ils sont très peu présents en matière de prog-métal. Ils laissent les américains, les suédois, les allemands, voire les italiens s’en charger… Et bien moi, j’en connais un très bon groupe anglais de prog-métal ! Il s’appelle Balance Of Power ! Avec son nouvel opus "Heathen machine", il vient de marquer son empreinte dans un milieu où Queensrÿche et Dream Theater trônent en maîtres. Avec des compositions d’une durée moyenne de 7 minutes, B.O.P se hisse au niveau des ténors du genre. Ses mélodies sont réminiscentes du meilleur Queensrÿche, période "Empire", en plus progressif car B.O.P compte dans ses rangs un excellent claviériste (qui ne fait pas figuration, croyez-moi !). Au niveau instrumental, c’est plutôt de Dream Theater que B.O.P s’inspire (tout comme Threshold d’ailleurs). Le plus surprenant vient de la voix de John K. qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celle de Geoff Tate. Même envol dans les aigus, même tessiture, mêmes brisures, c’est vraiment stupéfiant ! Les compositions sont particulièrement élaborées, changeant constamment d’ambiances avec des chœurs bien ajustés, une guitare au lyrisme à fleur de peau et, comme nous l’avons déjà dit, divers claviers omniprésents. Seul reproche, une batterie mixée trop en avant et par conséquent un peu prise de tête sur la longueur. Je recommande "Heathen machine" à tous les amoureux de progressif burné, ceux qui possèdent (et aiment) les premiers albums de Queensrÿche, Dream Theater et Threshold.

Excellente découverte…

Cousin Hub




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0732 seconde(s)