Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Tim Burness : Vision On (2007 - cd - parue dans le Koid9 n°65)

(515 mots dans ce texte )  -   lu : 123 Fois     Page Spéciale pour impression

TimBurness_VisionOn.jpg

Tiens, revoilà Fudge Smith, l'ex-batteur de Pendragon !

Oui, je sais c'est un peu curieux comme entrée en matière de parler du batteur qui officie sur l'album d'un guitariste-chanteur-compositeur. Mais pour tout dire, ce n'est pas anodin, tant la musique de Tim Burness se situe tout droit dans la mouvance du Pendragon des débuts, c'est-à-dire avant que Nick Barrett ne tombe dans une marmitte pleine de potion "gilmourique".

Cet album est donc franchement tourné vers le prog rock des années 80 quand la limite avec une certaine pop emprunte de new-wave était assez peu perceptible. Je dois avouer que la première écoute m'a du coup laissé un peu de marbre et sans "l'obligation" de chronique il aurait probablement pris la poussière sur mes étagères déjà fort encombrées ...

Heureusement que je me refuse à écrire quoique ce soit avant plusieurs écoutes (ne voulant pas être taxée de fumiste) : j'ai donc fini par "rentrer" dans cet album, plutôt sympa et mélodique à défaut d'être révolutionnaire. N'en attendez pas de longs développements musicaux, malgré la présence de deux instrumentaux qui ouvrent et ferment respectivement le disque. Par contre si vous aimez le Pendragon de "Red Shoes" ou de "Kowtow" (même le timbre de voix est assez proche) mais avec un son plus moderne (cf "This is life" sur MySpace ), je pense que vous apprécierez ce cd dont les titres dépassent rarement les 5 minutes.

L'exception qui confirme la règle vient de la plage 6, "Here comes the great collapse", qui s'égrène lentement sur 7 minutes dans une atmosphère un peu lourde et répétitive que j'ai vraiment adorée. Autre curiosité, "Broaden your horizons" (écoutable sur MySpace aussi) semble tout droit sortir d'un album de Steve Hillage, époque "L / Open", hommage d'ailleurs confirmé dans les notes du livret. Les textes de ses chansons sont d'ailleurs souvent dans cet esprit mystique cher à l'ex-guitariste de Gong et cela ne serait pas pour me déplaire que musicalement Tim explore à l'avenir un peu plus cette voie.

Pour la petite histoire sachez que Tim Burness est dans le circuit depuis les années 80 avec son groupe Burnessence. Depuis les années 90 il a sorti un single et 4 albums ou mini-album qu'il distribue sur son propre label. Il a également participé aux albums du groupe ambient Tuu et en 2007 a été support de groupes comme John Young, The Watch et Strangefish. Quant aux musiciens qui l'accompagnent, outre Fudge Smith, ils viennent d'horizons très divers : Monty Oxy Moron, claviers (du groupe punk The Damned), Keith Hastings, bass (Bamboleo, ex-Alan Darby Band), Tim Herman, saxophones (du groupe de ska Los Albertos), Julian Franks, percussions (qui a travaillé avec Colin Edwin de Porcupine Tree), Martin Franklin, programmation (ex-Tuu), Chris Cordrey, dulcimer et Pok, mandoline (tous les 2 ex-Space Goats); Très éclectique tout cela !

Laure Dofzering


Site de l'artiste




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0463 seconde(s)