Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

California Guitar Trio : The First Decade (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°47)

(713 mots dans ce texte )  -   lu : 128 Fois     Page Spéciale pour impression

CaliforniaGuitarTrio_FirstDecade.jpg

Le California Guitar Trio est un drôle de groupe, c'est le moins qu'on puisse dire. Jugez-en vous-mêmes : trois guitaristes de nationalités différentes, avec des affinités musicales aussi différentes que variées qui font une musique basée à 98% sur les seules guitares seules. Bert Lams (belge), Paul Richards (américain) et Hideyo Moriya (japonais) se sont rencontrés en 1987 à Londres, lorsque Robert Fripp y enseignait la guitare ! Ils firent partie de son groupe The League Of Crafty Guitarists et qui fit des concerts autour du monde pendant quelques années et aussi du Robert Fripp String Quintet, avec Trey Gunn.

Ils ont voulu continuer, explorer les possibilités offertes par cette combinaison d'influences et de styles, intégrant des éléments de jazz, de classique, de bluegrass, de country, de flamenco, de musique indienne et orientale, de la fameuse "surf music" californienne (ils sont maintenant basés en Californie) et de rock. Leur musique est basée essentiellement sur des guitares acoustiques, aux sons variés, mais ils ne dédaignent pas électrifier leurs arrangements ni utiliser des synthétiseurs à l'occasion. Bien sûr on pourra retrouver des échos de Robert Fripp dans cette musique mais il serait dommage de limiter les références de ce groupe au leader de King Crimson. D'ailleurs, les arrangements sont différents et la musique souvent plus accessible que la majorité de ce qu'a pu produire Fripp (à part les albums acoustiques de la "League" justement), même si l'expérimentation est loin d'être absente de leurs enregistrements.

Cela fait déjà plus de dix ans que CGT existe, mais 2003 marque l'anniversaire de leur premier album studio sous ce nom, d'où le titre de cette compilation. Inside Out, qui les a signés depuis peu (2002), a déjà sorti leurs deux derniers albums ("CGT +2" chroniqué dans Koid'9 n°44 et le mini-CD "A Christmas album") mais CGT a déjà à son actif pas moins de 4 autres albums studio et autant d'albums live - car ils font beaucoup de concerts, certains récemment avec Tony Levin et Pat Mastelotto par exemple.

CGT n'hésite pas, dans certains de ses albums, à retravailler des morceaux classiques (Beethoven, Bach) mais on ne trouve quepeu de références classiques dans cette compilation, et dans des compositions originales.

On trouve vraiment des éléments incroyablement variés sur cette compilation, dans des pièces assez courtes mais pourtant riches en surprises (19 en tout, de 0:57 à 5:34, pour un total de 53 minutes) et parfois non dénuées d'humour (la citation de "in my time of dying" de Led Zeppelin, à la slide, au début de "train to lamy suite"). Non contents d'aborder des genres différents suivant les titres, Lams, Richards et Moriya n'hésitent pas à en mélanger deux ou plusieurs dans un seul morceau, assez souvent en fait. Alors, pour peu qu'on veuille bien être un petit peu attentif, c'est un dépaysement exotique assuré ! La majorité de ces titres, issus de tout leur catalogue antérieur aux 2 derniers albums, est basée sur les guitares mais on retrouve aussi un saxophone sur plusieurs morceaux assez expérimentaux enregistré en live vers la fin. Heureusement, cet aspect du groupe est très limité (d'autres le regretteront, je suppose…). Du folklore mexicain ("festival") aux planeries que ne renierait pas Fripp en solo ("above the clouds"), en passant par les cavalcades frénétiques ("beeline"), il y en a pour tous les goûts. CGT dans ses moments les plus atmosphériques et mélodiques (nombreux) me fait parfois fortement penser au premier album éponyme de The Guitar Orchestra, autrement dit le guitariste Chris Baylis, qui faisait en 1991 un mélange du même genre avec davantage de guitares électriques, zéro synthé et un peu de percussions ethniques (un album inclassable que je vous recommande fortement).

"The first decade" est un bon moyen d'aborder ce groupe vraiment hors du commun - qui sera en concert avec Enchant et Spock's Beard à Paris le 18 octobre prochain. Comme n'importe quelle compilation d'un groupe musical digne de ce nom, elle ne constitue cependant qu'un puzzle incomplet dont le but est de vous donner envie d'aller plus loin et de découvrir leur autres albums (tous disponibles sur leur site Internet).

Marc Moingeon




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0452 seconde(s)