Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Colonel Claypool's Bucket Of Bernie Brains : The Big Eyeball In The Sky (2010 - cd - inédit (non parue dans le Koid9 papier))

(727 mots dans ce texte )  -   lu : 153 Fois     Page Spéciale pour impression

ColonelClaypoolsBucketOfBernieBrains_TheBigEyeballInTheSky.jpg

D55222 comme son nom l?indique était le dernier des 55222 robots conçus pour le programme B.U.A.P. (pour Bionic Unit Against Prog) dont l?unique but était de détruire toute musique progressive. Depuis la découverte stupéfiante en 2028 des neurones P dans les cerveaux des progsters, neurones mutants permettant le développement de pouvoirs PSI hallucinants, l?administration "Post-Bush" avait décrété l?annihilation totale de tous les supports permettant ces déviances. Il faut dire que les facultés mentales de certains mélomanes, heureusement très peu répandus, avaient causé la quasi disparition de tout autre style de musique que le progressif en Europe. Et ça, les américains ne pouvaient le permettre.

De plus, il y avait eu quelques fous totalitaires qui s?étaient servi de leur supériorité PSI pour essayer de prendre le pouvoir dans leur pays. Tout le monde gardait en mémoire l?irrésistible ascension du mystérieux "Cousin H" qui avait terrorisé la France entière. Ou le cas tout aussi dangereux du défunt Collectionneur qui avait paralysé (et parasité) l?ensemble du web mondial.

Avec le robot B.U.A.P., arme métallique donc insensible aux pouvoirs supra mentaux, l?ordre était bien vite revenu et l?on n?en était maintenant à éradiquer les miettes de cette menace.

D55222 s?occupait de la zone Centre France et visitait ville après ville, village après village, toutes les maisons habitées ou non. Ses sensors analysaient tout médium en rapport à la musique et son laser désintégrait toute trace relative au progressif.

Il pénétra dans une bâtisse conventionnelle, au grand dam de ces habitants et parcourut l?ensemble des pièces. Il trouva une salle où étaient stockés des milliers d?albums sous toutes les formes existantes, même les plus anciennes (bandes magnétiques, vinyles). Introduisant chaque document dans son tiroir d?analyse, il transforma en cendres tout ce que son cerveau positronique lui indiqua comme support illicite. Il détruisit donc des centaines de vieux albums de Pink Floyd, Hawkwind, Ozric Tentacles, Caravan, Camel et, par précaution, d?autres genres limitrophes dont la nocivité n?avait cependant pas été avérée (Magma, Zappa, Miles Davis, Klaus Schulze, Deep Purple).

Tout se passait conformément à son programme jusqu?à ce que le tiroir n?engloutisse un CD de Colonel Claypool?s Bucket Of Bernie Brains. L?algorithme du robot analysa immédiatement l?objet : "Année 2004, titre "The big eyeball in the sky", durée 56 minutes, projet de Les Claypool, ancien bassiste de Primus et du guitariste cybernétique Buckethead?". Ces renseignements numériques définirent un classement "Fusion" et D55222 allait remettre le CD en place quand ses circuits détectèrent un flot d?anomalies. Si la mention "Fusion" était évidente, il y avait cependant quelque chose de caché dans certains titres. La présence d?un orgue paraissait tout à fait déplacée dans un album de ce type et dès "buckethead", le premier morceau, son cerveau sophistiqué perçut des éléments progressifs indéniables. Pourtant, il n?y en avait pas dans le titre suivant, un petit peu dans le troisième, mais le quatrième "elephant ghost" long de 10 minutes était à 82.7% du progressif (avec une certaine tendance Soft Machine d?ailleurs). La suite du disque représentait un défi à toute classification, seul un esprit humain aurait été capable d?appréhender un mélange aussi improbable.

Le très délicat programme B.U.A.P. commença à tourner en rond : Fusion, oui / Progressif, non / Fusion, non / Progressif, oui / Fusion, oui-non / Progressif, non-oui. Ce genre de paradoxe, d?impossibilité, carbonisa la logique du robot qui s?immobilisa en crachant une épaisse fumée blanche.

Domrev risqua un ?il dans la salle silencieuse et constata la parfaite réussite de son plan.

Il ferma les paupières et appela mentalement le chef de la résistance organisée (surnommée le K.O.I.D.9 pour Kombat Organisé des Intellects Développés ; le 9 signifiant que 9 des résistants possédaient des neurones P).

"Bernard, tu m?entends ?" pensa Domrev

"Sans problème, je ne suis qu?à 50km de toi." répondit le chef

"Le piège a fonctionné. Je vais t?expédier les 55221 copies que j?ai faites de l?album et tu les feras distribuer à tous nos contacts dans le monde entier."

"C?est comme si c?était fait." pensa Bernard P.

Ce siècle serait progressif ou ne serait pas?

Dominique Reviron

PS : cette chronique, miraculeusement rescapée des archives, avait été écrite pour le n°56 dans lequel elle n?est finalement jamais parue. Domrev si tu nous lis ?




Retour à la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0435 seconde(s)