Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Credo : This Is What We Do (2009 - dvd - parue dans le Koid9 n°70)

(604 mots dans ce texte )  -   lu : 115 Fois     Page Spéciale pour impression

Credo_ThisIsWhatWeDo.jpg

Premier DVD du groupe anglais, il s?agit encore d?une captation live enregistrĂ© au théâtre Wyspiański ŕ Katowice le 13/10/2008 par nos amis polonais. Je dois dire que si l?excellent travail de Metal Mind Productions est à saluer, il faut tout de même remarquer que toutes leurs productions sont formatées de la même manière. Ainsi, tous leurs DVD comptent le même type de bonus et le même type d?authoring, heureusement adapté au groupe, mais quand même. Ça sent bon le mondialisme tout ça et enlève un peu de fraîcheur aux réalisations du label, qui finissent par toutes se ressembler. Ainsi, l?on a là encore droit à moult bonus, comme d?habitude. L?on retrouve donc le choix entre 5.1 et 2.0 pour le son, une interview du chanteur et du claviériste, des "behind the scenes" présentant le groupe en répétition, 2 morceaux live au Rotherham ProgFest (UK) en 1999, 1 enregistré au Summer?s End Festival (UK) en 2006, l?intégralité de la cassette audio de Chequered Past "First statement" sortie en 1992 uniquement sur ce support, 1 morceau live in Leeds en 1998 (audio), une discographie complète avec pochettes de disques, titres, line-up, deux photos galeries de 3 et 2 minutes, les profils détaillés de chaque membre du groupe, la liste complète des web sites du groupe et de l?éditeur, des images pour ordinateur et même le logo du groupe. Tout ça sur fond musical varié. Bien sûr, l?éditeur a également sorti le produit en de multiples versions  : simple DVD, version DVD + 2 CD (reprenant l?intégralité du concert en audio) et version uniquement avec les 2 CD en digipack (limitée à 1000 copies). Qu?en est-il du concert présenté sur ce DVD  ? D?une durée de 1h47, il nous est donné de voir le groupe très intelligemment puisque la scène est entourée d?un rail permettant à des caméras automatiques de tourner autour du groupe. Les angles de vue sont donc infinis. Assorti à des éclairages superbes, le look de l?image est donc parfait. Il m?a été assez étrange de découvrir celui du groupe et notamment de son chanteur, Mark Colson, sorte de gros bonhomme au look de hooligan anglais, que l?on verrait mieux dans un stade à hurler la bière à la main que sur une scène où il sue sang et eau, mais bon? Au niveau de sa voix, elle est correcte mais ce n?est pas un grand chanteur non plus (il a beaucoup écouté Fish et ça se voit?). Le bassiste Jim Murdoch est très effacé (comme tous les bassistes me direz-vous  !). Le batteur fait son travail correctement sans esbroufe ni génie. C?est du côté du couple guitare/claviers qu?il faut aller chercher l?inspiration  : ils sont la base du groupe et présentent de nombreux duels. C?est Mike Varty, le clavier de Landmarq, qui assure la base musicale du groupe avec ses claviers numériques. Tim Birrell assure à la guitare également, d?un jeu à la fois planant et/ou sautillant. Enfin, le public, assis la majorité du show, se réveillera dans le dernier quart d?heure pour offrir une standing ovation au groupe. La majorité du concert est basé sur le CD "Rhetoric" paru en 2005 alors que le 1er CD du groupe, "Field of vision" est joué sous forme d?un long medley. Reste le morceau inédit "round and round" pour finir de convaincre les plus endurcis d?entre vous que ce groupe n?est franchement pas enthousiasmant, dans sa pale copie des Marillion (époque Fish) et consorts (Landmarq est aussi pas mal plagié).

Définitivement pas mon credo?

Renaud "Fish & Chips" Oualid




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0402 seconde(s)