Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Dio : Holy Diver Live (2006 - dvd - parue dans le Koid9 n°59)

(484 mots dans ce texte )  -   lu : 169 Fois     Page Spéciale pour impression

Dio_HolyDiverLive.jpg

Pour qui a aimé le hard rock des années 80, l'album "Holy diver" de Dio occupe une place de choix. Imaginez donc, après avoir fait partie de l'obscur Elf (trois albums : "Elf" en 72, "Carolina county ball" en 74 et "Trying to burn the sun" en 75), Ronnie James Dio (alias Ronald Pandavona) a illuminé Rainbow ("Ritchie Blackmore's Rainbow"en 75, "Rising" en 76, "On stage" en 77 et "Long live rock'n roll" en 78) et célébré la messe chez Black Sabbath ("Heaven and hell" en 80, "Mob rules" en 81 et "Live evil" en 82). Quelle carte de visite ! Lorsqu'il s'est lancé en solo en 1983, Dio a drainé derrière lui tous les fans des groupes et albums précités. Le premier album de Dio, "Holy diver" remporta un succès d'emblée grâce à son imagerie sataniste à deux balles, ses compositions à la fois lyriques et plombées... Vivian Campbell (ex-Sweet Savage et futur Def Leppard) tenait les guitares, Jimmy Bain (ex-Rainbow) la basse et Vinnie Appice (ex-Black Sabbath) la batterie. Les albums de Dio suivants n'auront pas la même saveur, s'enfermant dans un metal old school n'intéressant plus grand monde. A la demande générale, Dio s'est donc résolu à réinterpréter live ce monument qu'est "Holy diver" accompagné des titres les plus remarquables de sa carrière antérieure. Ainsi, le DVD que nous découvrons aujourd'hui nous propose "Holy diver" dans son intégralité et dans l'ordre, accompagné de titres de Black Sabbath (les épiques "the sign of the southern cross" et "heaven and hell") et de Rainbow ("tarot woman", "gates of Babylon", "man of the silver mountain" couplé à "catch the rainbow", "long live rock'n roll"). Avec une telle set-list, impossible de trouver cela mauvais, ni de s'ennuyer. Ronnie a mis les petits plats dans les grands en employant des pointures du hard rock comme le batteur Simon Wright (ex-AC/DC et UFO), le bassiste Rudy Sarzo (ex-Quiet Riot, Ozzy et Whitesnake), le guitariste-virtuose Doug Aldrich (actuel Whitesnake) et le claviériste Scott Warren. Une superbe équipe, des morceaux fabuleux... Et Ronnie James Dio ? Le lutin chantant est à la fois pathétique et sublime. Pathétique parce que 23 ans se sont passés depuis "Holy diver" et 30 ans depuis "Rainbow rising" : Dio est aujourd'hui un vieillard. Eh oui, il est né en 1939 (67 ans !). Il ressemble de plus en plus à un gnome maléfique tout ridé et grimaçant !! Sublime parce que vocalement, Dio est le maître. Sa voix a certes changé (elle est descendue d'une octave, s'avérant encore plus profonde et caverneuse qu'autrefois), mais elle est toujours aussi juste et puissante. Ce DVD s'adresse aux nostalgiques du hard-rock d'antan. Il leur permet de retrouver nombre de grands titres ("stand up and shout", "don't talk to strangers" and "shame on the night") qui les ont fait fantasmer pendant leurs vertes années !

Cousin Hub




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0307 seconde(s)