Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Dream Theater : Falling Into Infinity (1998 - cd - parue dans le Koid9 n°25)

(234 mots dans ce texte )  -   lu : 107 Fois     Page Spéciale pour impression

DreamTheater_FallingIntoInfinity.jpg

Avant de s'étendre sur leur dernier opus, retraçons rapidement la discographie de ces pionniers et roi du hard prog.

Après un premier album " When dream and day unite" (très bon), un second "Images and words" (excellent), un "Live at the Marquee" (pas primordial), un "Awake" (plus que moyen), la dernière oeuvre en date du quintette ricain "Change of seasons" (intéressante) semblait vouloir amorcer un virage en proposant à l'auditeur une démarche plus progressive à sa musique. Celle-ci est confirmée par la sortie récente de ce " Falling into infinity". La bande à James Labrie nous gratifie de compositions nettement moins speedées et démonstratives, procurant ainsi une excitation moindre que celle engendrée par l'écoute de "Images and words". Cette réserve somme toute relative et sûrement empreinte d’une trop grande subjectivité de ma part ne doit absolument pas vous laisser penser que l'écoute de ce dernier album soit superflue car celui-ci est de grande qualité, raffiné et fait preuve de velléités progressives bien plus affirmées que par le passé. Pour toutes les raisons mentionnées ci-dessus, cet album devrait avoir pour effet de séduire, voire ravir, davantage les purs " progsters " et de laisser quelque peu sur leur faim les hardeux " adeptes du Dream Theater de la première époque.

Stéphane Danrey




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.034 seconde(s)