Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

(Collectif) : Not Of This Earth (2003 - 3 cd - parue dans le Koid9 n°45)

(572 mots dans ce texte )  -   lu : 131 Fois     Page Spéciale pour impression

NotOfThisEarth.jpg NOT OF THIS EARTH

Si "Not of this earth" fait penser à Pendragon (il suffit de remplacer "earth" par "world" pour obtenir leur dernier album), il s'agit en fait du titre d'un film de science-fiction (datant de 1957), genre auquel il est rendu hommage ici. Vous allez peut-être pensez "BOF" encore un tribute, mais celui-là est fantastique ! Lorsque le rock progressif s'associe aux classiques du cinéma fantastique, cela donne un spécial deluxe package triple CD (picture discs), avec un livret de 66 pages bilingue italo-anglais retraçant différents aspects de la science-fiction (avec entre autres une mini-BD et une description de la série du "Prisonnier", des reprographies couleurs d'affiches de films,…) un autre de 34 pages présentant les groupes et les films auxquels ils rendent hommage ; ces films vont de "Metropolis" (1926) à "Dark city" (1998), en passant par "Krull" (1983), "Saturne 3" (1980), la trilogie "Alien", "2001 odyssée de l'espace" (1968), "Dune" (1984)… Il ne manque qu'une animation 3D, voir 4D (4ème dimension, bien sûr).

Pour les amateurs de vinyles, sachez que ce tribute existe aussi en version 4 LP. Autre particularité de ce tribute, il ne s'agit pas de reprises, mais bien de compositions inspirées par des œuvres cinématographiques. Le label Black Widow n'en est pas à son coup d'essai, puisqu'il avait déjà sorti un tribute visant plus particulièrement les films d'horreur et de vampires ("…e tu vivrai nel terrore", lui aussi en double version : 2 CD ou 3 LP).

Cette œuvre extraordinaire (environ 3H30) fait appel à 40 groupes de différents univers musicaux : du space-rock (St.37, Quarkspace, Krel, Sun Dial, Architectural Metaphor…), du progressif (Hawkwind, Universal Totem Orchestra, Presence, Ars Nova, Standarte, Versailles…), du métal (Candlemass, Braindance, Eternal Elysium…). En simplifiant, on peut dire que le 1er CD est plutôt space-rock, le 2ème CD plutôt progressif et 3ème CD comprend des influences diverses. L'ensemble est en fait très varié, chaque groupe essayant de recréer l'atmosphère du film choisi (voyage intergalactique, attaque extra-terrestre, monde futuriste…).

A défaut de détailler les 40 morceaux, quelques remarques pour vous donner une vue d'ensemble. Dark Sun joue du space-rock, en y intégrant du saxo. La prestation d'Universal Totem Orchestra s'inscrit dans le prolongement de leur album "Rituale alieno", avec une musique toujours aussi complexe intégrant des passages crimsoniens et un chant liturgique. Keiko Kumagai (Ars Nova), toujours aussi inspirée, nous plonge dans "La guerre des monde" à travers des déferlements de claviers à la E.L.P. (orgue Hammond, mini moog, Korg…). Au-delà du film "Contamination", c'est à Goblin (qui en a réalisé la bande sonore) que le groupe Doctor Theatre rend hommage. De son côté, Versailles rend hommage à "Zardoz" (film de 1973 avec Sean Connery et Charlotte Rampling). Malombra joue une musique hybride, mélange de progressif gothique, de musique électronique et de space-rock fougueux. Le groupe Wounded Knee (nom tiré d'un massacre de sioux par l'armée américaine en 1890) produit une sorte de métal-fusion progressif. Avec "day of the Thriffids", Pete Pavli (High Tide) fait la part belle au violon. Le morceau "Tears" de Braindance fait penser à du Vangelis. Pour la partie "musclée", soulignons la bonne prestation du groupe japonais Eternal Elysium, de Sethian. Vous l'aurez compris, ce coffret est une belle réussite.

Jean -"pas Alien"- naît Brianza





Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0255 seconde(s)