Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

(Collectif) : Krautrock Meeting (2005 - 2 dvd - parue dans le Koid9 n°54)

(683 mots dans ce texte )  -   lu : 141 Fois     Page Spéciale pour impression

KrautrockMeeting2005.jpg

Krautrock ? Le rock-choucroute, quoi, en français.

Voilà un terme particulièrement élégant pour qualifier un genre musical ! Pourtant, la contribution du Krautrock au rock progressif est au moins aussi importante que celle du prog italien des 70s. Dans un autre genre, certes, mais tout de même. En fait, c'est John Peel, le légendaire présentateur de radio anglais disparu fin 2004 qui avait créé ce terme il y a plus de 30 ans. Le terme se rapporte en fait plus à l'origine germanique des groupes qu'au genre musical en lui-même. Ainsi n'y a-t-il que peu de choses en commun entre les délires scéniques d'un Guru Guru ou d'un Grobschnitt et le rock bon teint d'un Jane.

Le Krautrock est toujours bien vivant !

C'est ce qu'ont voulu démontrer les organisateurs de la manifestation "Remember the past - der KRAUTROCKpalast", qui s'est tenue à l'Harmonie de Bonn (en Allemagne, bien sûr) les 21, 22 et 23 décembre 2004. Trois soirées intensives, à raison de deux groupes par soir, dont le titre résume à lui seul le programme.

Et le label SPV (ach, l'Allémagné, touchours...) a eu la bonne idée de fixer cet événement sur le support DVD pour nous proposer un document sonore et visuel de 217 minutes au total ventilées sur 2 DVD, comprenant une bonne demi-heure d'extraits des concerts de chacun des six groupes présents (Epitaph, Guru Guru, Karthago, Peter Panka's Jane, Amon Düül II et Birth Control), des interviews, une biographie de chacun des mêmes groupes et même un slide-show. Bon, OK, pour lire les biographies vaut mieux savoir l'allemand ou l'anglais. Il en va de même des interviews, menées en allemand et sous-titrées en anglais. Mais le français bien de chez nous, typiquement monolingue, pourra toujours regarder les images et les concerts, bien sûr. Ce serait toutefois dommage de s'en contenter car tout cela est fort instructif et vient complémenter utilement les concerts, comme par exemple les explications sur le split de Jane qui nous l'a jouée à la BJH et abouti à Mother Jane et Peter Panka's Jane.

Les concerts, donc : 35 minutes environ pour chacun des groupes, filmées superbement et surtout en son Dolby Digital 5.1 (mais aussi en stéréo bien sûr). Un régal pour les oreilles. Pour les yeux un peu moins toutefois... parce qu'évidemment, faut pas s'attendre à voir des jeunesses sur scène... à l'impossible nul n'est tenu. La pauvre Renate Knaup-Krötenschwanz en particulier, chanteuse d'Amon Düül II, est toute fripée et particulièrement décatie. En revanche, lorsqu'elle interprète le très réputé "archangels thunderbird" elle a toujours une pêche d'enfer. Au fait, savez-vous ce que signifie "Krötenschwanz" dans la langue de Goethe ? Non ? Et bien "Queue de crapaud"... on devrait donc parler de Renate "la bien nommée" Knaup-Krötenschwanz... c'est fin n'est-ce pas ? Ça se déguste sans fin, comme le Krautrock de ce double DVD !

Personnellement, étant presqu'aussi jeune que les zicos qui défilent à l'écran, j'ai pris beaucoup de plaisir à revoir ceux d'entre eux qu'il m'avait déjà été donné de voir sur scène à l'époque (Karthago et Guru Guru notamment)... la batterie à la grosse caisse entourée de fourrure façon "Jacky Touch" de Guru Guru est du plus bel effet... et leurs délires scéniques à base de masques en papier mâché aussi... Guru Guru Guru Guru Guru Guru Guru Guru Guru Guru Guru Guru Guru Guru....

Bref, SPV a eu là une excellente idée, en nous proposant ce double DVD d'une qualité sonore comme visuelle exceptionnelle qui ravira les plus anciens en réveillant leurs souvenirs (Karthago insiste un peu trop d'ailleurs sur le côté nostalgique Remember the past en projetant tout au long du set des photos de "quand ils étaient jeunes" en fond de scène) et parfaira leur culture. Pour ceux qui n'ont eu la chance de connaître la grande époque du Krautrock, l'objet saura à lui seul leur faire connaître cette musique, les instruire et peut-être même (qui sait ?) la leur faire apprécier ?

Benoît Herr




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.9912 seconde(s)