Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

(Collectif) : Crescendo Live 2005-2006 (2007 - dvd - parue dans le Koid9 n°63)

(976 mots dans ce texte )  -   lu : 132 Fois     Page Spéciale pour impression

CrescendoLive_2005-2006.jpg

Si comme moi le festival Crescendo tombe soit pendant vos vacances (ailleurs) soit pendant celles de votre unique collègue de travail (donc impossibilité de s'absenter à son tour), pas de panique ! L'association vient de combler un vide en éditant ce résumé des 2 précédentes éditions.

La première surprise vient quand vous sortez le DVD de l'enveloppe qui était dans votre boîte aux lettres quelques jours après l'envoi de votre chèque. On s'attend à quelque chose de bien fait, bien sûr, mais un petit peu artisanal quand même. Et bien pas du tout ! La présentation est plus que luxueuse avec un fourreau cartonné entourant le boîtier DVD normal avec sérigraphie et qualité photo totalement professionnelles. Chapeau bas ! Il faut bien admettre que l'association a touché le gros lot en obtenant le parrainage non seulement de la ville de St-Palais-sur-Mer mais également du département de la Charente-Martitime, qui, il faut bien l'avouer et ce sans forme de chauvinisme aucun (j'ai eu des attaches une quinzaine d'années à St-Georges-de-Didonne), est une des plus actives en France sur le plan culturel.

La confirmation que l'on tient là un travail quasi-pro intervient au visionnage des différents extraits de concert. Tout a été filmé avec plusieurs caméras, donc pas de plan fixe avec zoom avant, zoom arrière, zoom avant ... etc ... comme on aurait pu le craindre. L'image est belle et le son est bon. Bien sûr ce n'est pas les "Stones at The Max", n'éxagérons rien, mais la qualité du son équivaut à un excellent enregistrement pris directement sur la console (nda à Hub : je ne dis pas que c'est un mauvais son mais, comme pour le live d'High Wheel le trimestre dernier, un son brut sans retouches et ça me va très bien!). Celui de Crazy World et Five Fifteen a même été remixé par Mika Järvinen lui-même.

Un objet d'une qualité indéniable donc, même si mon jugement doit être tempéré par le matériel que j'utilise : une bonne vieille télé cathodique de 51cm et de 20 ans d'âge, le son passant lui par un bon vieil ampli analogique de 20 ans d'âge aussi !

Bon, tout n'est pas parfait non plus, quelques images floues, quelques plans fugitifs d'on ne sait trop quoi, le menu du dvd qui revient systématiquement au début de la liste au lieu de passer par défaut à ce qui suit. Et puis une petite phrase auto-suffisante sur le dos de couverture dont on se serait bien passé : "plus de 2 heures d'images et de musiques sur le plus beau festival au monde de Rock Progressif". Mais à vrai dire tout cela n'est que du détail et ne doit pas entâcher le plaisir de trouver un témoignage de cette qualité d'un événement que l'on a manqué ou que l'on souhaite partiellement revoir.

Inutile de s'éterniser sur le plan strictement musical car ces 2 éditions ont déjà été commentées en leur temps dans les Koid9 n°55 (ici) et 59 (lĂ ). Tout n'est ensuite qu'affaire de goûts personnels.
Sachez toutefois qu'il vous faudra aimer Mika Järvinen avant tout car Crazy World (Crescendo 2006) occupe 55mn de ce DVD et Five Fifteen (Crescendo 2005) 37mn, soit les 2 tiers du contenu. Si j'adore Five Fifteen, j'avoue que bizarrement Crazy World me laisse un peu de marbre, en disque autant qu'ici. A noter toutefois une reprise fidèle de "since I've been loving you" du ZepMika est quand même vocalement un peu limite, puis "immigrant song" toujours des mêmes. Mais on s'amuse malgré tout des frasques un peu incéssentes de notre blond finlandais sur scène.
Michael Manring est seul avec sa basse, sous les gouttes de pluie. C'est très technique, très impressionnant et le choix de n'en retenir que 16mn me semble plutôt judicieux car à priori vite lassant au-delà.
Hamadryad a droit a un seul titre, "watercourse", qui s'étale sur 10mn. Très bien fait, très propre mais trop lisse et trop gentil pour moi. Pas mon truc.
Spaced Out par contre, bien que du même pays, le Canada, est aux antipodes d'Hamadryad. Leur prog fusion instrumentale metallo hyper technique met le feu à la bara-que ! 20 minutes de folie ! C'est un avantage indéniable pour ce festival entièrement sponsorisé, et donc dégagé des soucis de rentabilité, que de proposer un tel groupe qui a dû en effrayer plus d'un de prime abord. Et pour le groupe c'est une aubaine de jouer devant tant de public. Sûr que cela ne doit pas se produire souvent.
Enfin, le groupe qui m'a le plus intrigué sur ce DVD ne joue que l'espace de 6mn. Trigon, puisque c'est son nom, nous entraîne dans un univers un peu barré, psyché, instrumental, un peu dans l'esprit Ozric Tentacles. C'est sûrement malheureusement d'ailleurs en raison d'une moins bonne qualité audio et vidéo que si peu de temps leur est accordé. Insolite, pendant la durée de ce titre, un jeune artiste réalise de bout en bout une peinture magnifique à l'aide de pochoirs, bombes et autres papiers journaux.

Et pour cloturer ce DVD, un diaporama d'une bonne dizaine de minutes constitué de photos prises au cours de ces 2 éditions par notre Serge Llorente maison, dont on peut d'ailleurs apercevoir la silhouette et le gros zoom sur scène pendant Crazy World. Magnifiques photos, comme toujours !

Le DVD était en vente sur le stand Crescendo au festival 2007 mais vous pouvez vous le procurer pour 20 ou 25 Euros sur www.festival-crescendo.com. Dépêchez-vous, il n'y en aura pas pour tout le monde.

Laure Dofzering

Site de l'association




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0732 seconde(s)