Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Eclat : En Concert Marseille Tokyo (1999 - cd - parue dans le Koid9 n°30)

(252 mots dans ce texte )  -   lu : 128 Fois     Page Spéciale pour impression

Eclat_EnConcertMarseilleTokyo.jpg

Eclat a été le premier des jeunes groupes français progressifs à se produire sur une scène japonaise, en Mai 98. Il fallait donc marquer le coup et, comme c'est la mode des CD en concert, c'est chose faite avec ce "Marseille/Tokyo" divisé en deux parties, regroupant chacune des extraits de concerts enregistrés à l'Affranchi de Marseille (7/06/98) et au Silver Elephant de Tokyo (24/05/98). Dans les deux cas, le son est à la hauteur et rend bien compte de la cohésion scénique du groupe. De plus, la présence du public et les interventions d'Alain Chiarazzo n'ont pas été "gommées" comme c'est si souvent le cas. Alors que sur son dernier album studio, "Volume 3", Eclat offrait une image de formation plus instrumentale que vocale, le partage est ici assez équilibré. Une majorité de chansons figure néanmoins sur la section marseillaise de ce CD live. Si doué qu'il soit comme guitariste, Alain Chiarazzo est un chanteur limité (il le sait; cf. "les runes") mais son enthousiasme pallie généralement son manque de technique. Passons sur les quelques longueurs de "sequoïa" ou "toujours courir"; elles sont vite estompées par l'intensité d'"éternité", de "la machine" (que Deja Vu n'aurait pas renié) ou encore l'ambiance festive de "circus". A l'instar du récent "Cercle de pierre" pour Minimum Vital, ce "Marseille/Tokyo" constitue une carte de visite équilibrée pour Eclat, la meilleure que le groupe marseillais pouvait se confectionner.

Jean-Luc. Putaux




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.1714 seconde(s)