Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numro.

Ex-Vagus : Seconde Lumière (2004 - cd - parue dans le Koid9 n°50)

(624 mots dans ce texte )  -   lu : 111 Fois     Page Spciale pour impression

ExVagus_SecondeLumiere.jpg

Depuis la sortie de son premier album "Par delà les légendes" en 2000, j’attendais avec impatience, aidé en cela par le prometteur 3 titres "Cité globale" sorti en souscription en 2002, le premier vrai travail en studio de la bande à Barboyon (le 1er CD étant en fait une prise "direct live"). Le projet était ambitieux car il s’agissait de réaliser un véritable Opéra Prog appelé d’ailleurs à être mis en scène (ce qui a d’ailleurs été fait dès Avril dans l’antre du Dom).

Des changements ont eu lieu depuis les débuts d’Ex-Vagus, l’écriture, entièrement passée sous la plume d’Eric Vedovati, a gagné en qualité, en "intellect", et surtout Eric, chanteur du groupe, a su mieux que quiconque placer les mots sur sa propre voix. Belle réussite !!

Ex-Vagus a su aussi "se dégager" de ses influences sans pour autant les renier (quelques plans du Dom aux claviers nous les rappellent parfois au détour d’un morceau).

En un mot Ex-Vagus est devenu adulte ! Et puis il y a eu pour ce groupe en pleine évolution la reconnaissance nécessaire à tout créateur avec la 1ère partie d’un concert de Barclay James Harvest il y a 2 ans. Par la suite BJH avait souhaité qu’Ex-Vagus assure la 1ère partie de leur tournée européenne mais hélas les dates correspondaient à celles de la réalisation de ce nouveau CD "Seconde lumière".

Enfin, le groupe a accueilli un nouveau bassiste en la personne de Loïc Consolin.

Allez, je place la galette dans le lecteur et dès le 1er morceau, "sur le tarmac", le ton est donné, ouverture sur les vagues de synthé du Dom avec en appui les premiers riffs de Xavier Le Loupp et le rythme alors s’emballe sous les coups de boutoir du batteur "fou" Thierry Lesaffre et de la fameuse rythmique basse/batterie. La magnifique voix féminine d’Anaïs Laugier met encore plus en valeur celle d’Eric Vedovati ! Plus de 5 minutes de zique qui vous laissent sans voix et sur le cul ! Oui la Prog Française (n’en déplaise aux intégristes progressifs besogneux) existe encore, bel et bien !

Après ce premier coup asséné sans mesure, le groupe enchaîne, aidé par les vagues synthétisantes du Dom, sur des morceaux magnifiquement mélodieux qui collent à la perfection aux textes d’Eric. Fermez donc les yeux à l’écoute de "Ainsi sur la terre" et vous aurez vraiment l’impression d’être dans ce vaisseau spatial et de découvrir émerveillé la terre vue de l’espace pour la première fois. A la suite le duo magique Vedovati Barboyon nous tisse entre voix et claviers le splendide "l’araignée sur sa toile".

Tout le reste de l’album est du même acabit, c’est à dire géant ! Et la cerise sur le gâteau pour ceux qui auraient eu entre les mains (ou plutôt les oreilles) le 3 titres "Cité globale" c’est de découvrir les 2 titres "Au bout du vent" et "amamée" revus, corrigés et surtout rejoués de main de maître pour "Seconde lumière". Ils symbolisent à eux seuls toute l’évolution d’un groupe qui marquera à coup sûr de sa griffe la Musique Prog Française.

Ne boudez pas votre plaisir et précipitez vous dans les Forums Espace Culture pour y acquérir le dernier CD d’Ex-Vagus (vous pouvez aussi le commander dans les FNAC, chez Musea où à Un Pied Dans La Marge). Et puis si par bonheur le groupe se produit près de chez vous, découvrez alors la bande à Barboyon sur scène et si vous n’aviez pas encore craqué, là ils vous achèveront !

Note : 3/5

Luc Lhericel




Retour la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.026 seconde(s)