Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Gargamel : Descending (2009 - cd - parue dans le Koid9 n°72)

(413 mots dans ce texte )  -   lu : 115 Fois     Page Spéciale pour impression

Gargamel_Descending.jpg

C'est le deuxième véritable CD pour cette formation suédoise (après un EP intitulé "Water" paru uniquement en CDR en 2002, dont les 2 morceaux remixés figureront sur l'album "Watch for the umbles" paru en février 2006). Formé en 2001 par Tom Uglebakken, Bjorn Viggo Andersen et Morten Tornes, suivis plus tard par Jon Edmund Hansen et Geir Tornes, puis Leif Erlend Hjelmen après la sortie du CDR à l'automne 2002, le groupe plonge évidemment ses racines dans le rock progressif et expérimental des années 68-75. De nombreux changements de personnels ont eu lieu depuis sa formation avec pas moins de 5 musiciens qui ont quitté le groupe. La formation est actuellement composée d'un quatuor avec Tom Uglebakken  : guitar, vocals, flute, saxophone  ; Morten Tornes  : drums, vocals, glockenspiel, theremin, synth  ; Arne Tøn  : keyboards  ; et Stig Jøran Rygg  : bass guitar, bass pedals. Le son du groupe est profondément ancré dans les seventies. Les amateurs de Van der Graaf Generator, Peter Hammill, Pink Floyd, Tangerine Dream, Eloy seront à la fête. Musique très sombre, gorgée d'atmosphères mélancoliques et psychédéliques, truffée d'orgue Hammond (le groupe a un modèle A-100 datant de 1965, enregistré à travers une cabine Leslie dotée d'un ampli à tubes et une TomĹ˝s Fender Twin Reverb datant de 1971  !), de mellotron, de guitares incandescentes, d'une section rythmique grondante et menaçante et d'un chant déclamatif à faire pâlir d'envie P.H. lui-même  ; c'est un véritable festival pour les amateurs des groupes précités. Le groupe a un son magnifique entre Gong, Soft Machine, le Floyd et bien sûr VDGG. Ce sont principalement les fans de ce dernier groupe (et de son chanteur charismatique) qui doivent se ruer illico presto sur cet album. Seulement 4 morceaux (pour 48 minutes de musique tout de même) mais quels morceaux  ! Mis à part "trap" et ses 5'31 (mais qui reste de haute volée), le reste est nettement plus développé avec un titre à 9'55, un à 13'59 et le dernier à 17'40. C'est d'ailleurs ce dernier, titré "labyrinth" qui est le chef-d'?uvre de ce disque. On s'y perdrait tant les circonvolutions du groupe sont nombreuses. Un véritable grand 8  ! N'hésitez pas à visiter leur site web www.gargamel.no ou leur page http://www.myspace.com/gargamelprog pour découvrir ce magnifique groupe qui ne devrait pas vous laisser indifférents, pour peu que vous appréciiez les groupes précités.

Renaud "schtroumpf heureux" Oualid




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0298 seconde(s)