Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Gathering (The) : A Sound Relief (2005 - dvd - parue dans le Koid9 n°57)

(912 mots dans ce texte )  -   lu : 115 Fois     Page Spéciale pour impression

TheGathering_ASoundRelief.jpg

Si en matière de diversité de fromages l’évocation des performances du Royaume d’Orange tire au mieux un sourire condescendant à n’importe lequel de nos chers concitoyens, lorsque l’on porte le débat sur le terrain de la musique, et du prog en particulier, l’évidence s’impose : nous faisons figure de gentils rigolos. The Gathering, Within Temptation, Ayreon ou Focus pour ne citer que les plus grands : tous bataves ; mais il ne faudrait pas oublier la kyrielle de "petits" groupes au talent certain, au rang desquels Flamborough Head dont vous lirez une excellente (!) chronique dans ce même magazine. Le superlatif site web Dutch Progressive Rock Page finit de convaincre si besoin était de l’attachement dont fait montre ce pays à l’égard de la belle et bonne musique.

Avec pas moins de 7 excellents albums édités depuis 1992, et une bonne dizaine de singles/lives, The Gathering a depuis longtemps dépassé le stade de fer de lance du prog hollandais : la qualité et l’originalité de son approche musicale les ont hissés au statut de groupe planétaire, comme en attestent leur tournées qui, depuis longtemps, s‘inscrivent dans un cadre mondial.

Le présent double DVD, enregistré "au pays" (au "Paradiso" à Amsterdam, plus précisément) en mai 2005, nous permet de découvrir cette facette ô combien importe de ce groupe, et plus généralement de toute formation qui se respecte. Une salle de concert bien singulière, dont la scène semble enchâssée au milieu d’un cœur cathédrale, avec vitraux et tutti quanti !

Le concert fait la part belle aux meilleures compositions de The Gathering, revisitant leur superbe carrière au gré de pas moins de 14 titres. Le groupe ne renie pas son passé, loin s’en faut, puisque l’album le plus interprété est How to measure a planet (98) avec 5 titres, suivi du tout dernier (mais déjà ancien) Souvenirs (2003) pour 4 titres, puis de If then else (2000) dont 2 titres sont joués. Mandylion (95) et Almost a dance (93) se partagent les 2 dernières compos.

Ce DVD produit sous l’égide de Psychonauts Records, le label créé en 99 par le groupe pour leur permettre une pleine liberté musicale, n’a absolument rien du bootleg ou de la VHS repiquée à la va-vite que mêmes certaines majors n’hésitent pas à commercialiser.

Au contraire, un bel hippocampe numérique animé sert de fil rouge au passage entre les chapitres, de nombreuses animations numériques ou séquences vidéo font de brèves (et heureuses) apparitions au cours des morceaux et le son est proposé en 2.0/Dolby Digital 5.1 et DTS 5.1, excusez du peu !

D’une manière générale, la qualité des DVD tend enfin aujourd’hui à devenir excellente, l’ensemble de la chaîne de prise de vue et de son étant dès l’origine prévue pour servir cet excellent support.

Ainsi, la captation d’image du présent DVD a été nativement réalisée au format 16/9, permettant d’offrir un spectacle total sur les écrans récents. Plusieurs caméras se chargent de couvrir la prestation du groupe, que d’excellents fondus dévoilent sous tous les angles. Enfin, la qualité de l’image ne souffre d'aucun reproche : l’excellent piqué, le grain magnifique autorisé par une compression JPEG peu prononcée (débit 6 à 7 Mbits/s en moyenne, sachant qu’évidemment, ce concert bénéficie d’un DVD9 double couche) et un éclairage scénique efficace mais néanmoins discret concourent à plonger le (télé) spectateur dans une ambiance très agréable.

Les titres retenus, servis par une excellente prise de son (que je n’ai pu évaluer qu’en 2.0) sont globalement fidèles à l’orientation atmosphérique qu’a amorcée le groupe ces dernières années, même si la touche gothique n’est jamais très loin. N’empêche, ce concert est quand même assez "calme", impression renforcée par la surprenante quiétude des spectateurs (sans doute la présence de "coffee shops" à quelques encablures de la salle n’est-elle pas étrangère à cette atmosphère stupéfiante (!) ?) à laquelle fait écho celle du groupe, à l’exception notable d’ Anneke Van Giersbergen.

Anneke, particulièrement souriante et gracieuse (comme d’habitude), assure 95% du spectacle, ses acolytes au titre desquels René Rutten à la guitare, Marjolein Kooijman à la basse pour le premier plan, et Hans Rutten (batterie)/Franck Boeijen (Claviers) au second rang, faisant montre d’une application exemplaire à leurs ateliers respectifs.

C’est le principal grief que j’adresserais à ce concert, même si finalement ce film se borne à traduire fidèlement la réalité de chacune des représentations du groupe ! D’excellents musiciens donc, mais pas des "entertainers" dans l’âme. Heureusement qu’Anneke est là !

Je vous épargnerai la liste des morceaux : retenez qu’il y a le meilleur du groupe, superbement interprété, et vous trouverez le détail sur leur excellent site, dont une version française et disponible avec, tenez vous bien, tous les morceaux du groupe traduits dans notre belle langue ; chapeau bas…

De ce DVD, retenez qu’il vaut vraiment le détour, musicalement et artistiquement. J’ai beaucoup aimé la scène vidéo de l’explosion en vol d’une fusée spatiale pendant l’excellent "Travel" : très impressionnant et très en phase avec le morceau, comme la plupart des incrustations vidéo. Le DVD bonus est moins intéressant (5 concerts au format 4/3) mais les bonus, ce que j’en pense…

Un achat vivement recommandé, en somme, en attendant un nouvel album pour 2006 ?

Serge Llorente




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0301 seconde(s)