Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Genesis : Songbook (2003 - dvd - parue dans le Koid9 n°46)

(472 mots dans ce texte )  -   lu : 117 Fois     Page Spéciale pour impression

Genesis_Songbook.jpg

Sorti il y a quelques mois, ce DVD vous propose de retrouver tous les anciens membres de Genesis afin de retracer l’histoire du groupe. Ce document d’une heure (+ 40 minutes de bonus) a été enregistré fin 2000 et c’est avec une certaine nostalgie que Phil Collins, Tony Banks, Mike Rutherford, Steve Hackett, Anthony Phillips, Tony Smith (leur producteur), Peter Gabriel et même Ray Wilson parlent de leur collaboration au groupe. Si vous possédez déjà la VHS "A history of Genesis", vous connaissez déjà beaucoup de choses sur l’évolution du groupe mais cette cassette date déjà de 1988. Ce DVD a le mérite de se concentrer exclusivement sur la parole des différents membres et de ne pas avoir de voix-off. Alors, c’est vrai, les extraits de concerts sont entrecoupés d’interviews mais les documents d’époque sont nombreux et c’est un bon résumé de la carrière du groupe, idéal pour quelqu’un qui chercherait les informations les plus importantes sur Genesis. Pour le fan hard-core, il reste quand même la joie de posséder un très bel objet. En effet, les écrans de présentations sont somptueux et musicaux, très clairs et comble du luxe, tout est sous-titré et en 16/9 ! ! Les sujets de discussions sont variés et voici en vrac ce que vous pourrez apprendre ou ré apprendre : Gabriel et Banks ne voulaient être que des compositeurs et non interpréter leurs chansons, la définition du progressif début 70’s par Gabriel, comment a été introduit la théâtralité dans Genesis et les bouleversements qui en ont découlé, le rapprochement Genesis-Beatles sur "I know what I like" pour Collins, comment le rap a influencé le titre "mama" ( ! ), de l’influence des clips sur le public du groupe et sur la set-list des concerts, ou encore comment les radios ont scellé leur destin à l’époque de "Calling all stations". Les bonus sont en fait des chutes du document et proposent onze parties dans lesquelles on retrouve Banks, Collins et Rutherford interpréter "afterglow", follow you follow me" et "no son of mine" en acoustique, Hackett seul pour "horizons et d’autres interviews où s’expriment Daryl Stuermer, Chester Thompson et Bill Bruford. Ce dernier explique que sa participation à Genesis ne pouvait pas durer car il trouvait très difficile de ne pas s’impliquer "émotionnellement" dans la musique, comme il l’avait fait avec Yes ou King Crimson. Le plus surprenant pour moi a été de voir à quel point Phil Collins était impliqué dans les arrangements (et beaucoup moins dans le processus créatif) des chansons. Par contre, la période "Abacab" est curieusement occultée et c’est très dommage. Ce DVD reste tout de même un beau témoignage sur la destinée d’un groupe rentré au panthéon de la Musique. Achat indispensable à tout fan qui se respecte.

Fred Natuzzi




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0238 seconde(s)