Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Globalys : Globalys (2001 - cd - parue dans le Koid9 n°44)

(406 mots dans ce texte )  -   lu : 142 Fois     Page Spéciale pour impression

Globalys_Globalys.jpg

Notre confrère Progrésiste ne s’est pas trompé en invitant Globalys à ses conventions au Spirit of 66. A l’écoute de sa démo sobrement intitulée "01.02.03 demo" (jeu de mot par rapport à sa date d'enregistrement), on peut affirmer tout de go que cette formation belge est l’une des meilleure actuelle ! Je parle de "démo" parce que c’est comme ça que le groupe qualifie son disque, mais je préfèrerais le terme d’autoproduction. En effet, ce CD est d’une telle qualité sonore et musicale qu’on pourrait le diffuser à grande échelle telle quelle ! Avis aux labels… Globalys joue une musique progressive cool à rebondissements, teintée de saveurs seventies. Disposant d’une personnalité propre, il semble s’inspirer néanmoins de groupes tels que Caravan et Camel. Certaines parties instrumentales me rappellent également le Minimum vital de "Saisons marines" et de "Sarabandes", voire Brand X. Les claviers sont à la fête : les moogs (virevoltants, il va s’en dire…) et divers synthés sont tenus à la fois par Bertrand Vanvarembergh et par Olivier Van den Borne (également chanteur et flûtiste). Toutefois, le guitariste Philippe Ceresa n’est pas en reste dans ses chorus jazzy et ses boucles rythmiques, tandis que la rythmique complexe et inventive de Christophe Allard (batterie) et Domenico Renga (basse) survole l’ensemble. Quelle classe, quelle légèreté !! Et dire que cet album a été enregistré live dans le studio de répétitions en sortie de console ! Si je ne l’avais pas vu écrit sur la pochette, je ne l’aurais jamais cru… Le disque dure seulement 40 minutes, mais les 4 titres proposés (9’40, 9’50, 7’22, 13’00) sont de véritables tueries progressives, des compositions d’envergure comme on les aime au Koid9. Globalys se fait plaisir avant tout, et par voie de conséquence nous ravit également. Le seul point à améliorer encore serait le chant (toutefois très discret et "juste") léger et un peu nasillard, typique de l’école de Canterbury. Globalys a également sorti une "démo de travail" reprenant Pink Floyd, Kansas, Supertramp, Led Zep, Camel, Genesis et King Crimson (artistes auquels Globalys rend hommage sur scène) : si elle est de la même qualité que celle-ci, on demande à écouter ! En tous cas, nous souhaitons bonne chance à Globalys. Il le mérite…

Cousin Hub

PS : "l'album" est disponible chez Musea et Shop 33. Vous savez ce qu'il vous reste à faire…




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0336 seconde(s)