Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Gordon Giltrap : Remember This (2003 - cd - parue dans le Koid9 n°47)

(466 mots dans ce texte )  -   lu : 105 Fois     Page Spéciale pour impression

GordonGiltrap_RememberThis.jpg

Giltrap explique qu'il lui a fallu pas mal d'années pour s'essayer à reprendre des classiques mais il faut ajouter que certains morceaux de cet album sont des adaptations instrumentales de chansons. Quand on ajoute à cela la forte personnalité du musicien, toujours aussi versatile quant aux tonalités utilisées, il y a donc sans doute une certaine originalité dans sa démarche. Giltrap joue souvent seul en utilisant différentes guitares acoustiques et un tout petit peu de guitare électrique et de guitare-synthé ici et là sur ce "Remember this" qui compte 16 titres pour une durée d'environ 52 minutes.

Même si Gordon Giltrap est souvent étiqueté guitariste folk, son style, ainsi qu'il le dit lui-même, n'est absolument pas orthodoxe et très polymorphe. La palette de genres évoqués ici est assez surprenante, ce qui fait aussi l'intérêt de l'album. Cela va du classique aux Who ("substitute" avec Neville Marten à la guitare électrique) en passant par les Beatles (une deuxième version de "here comes the sun", qu'il avait déjà interprété sur son album précédent, plus "if i fell"), le jazz et bien sûr le folk. Il y a même une chanson qu'interprétait Harry Belafonte en 1956 (le très beau "scarlet ribbons" que Voiceprint a oublié de créditer) ! J.S Bach est sans doute cher au cœur du guitariste car on ne compte pas moins de trois de ses morceaux, dont "minuet" avec Hilarey Ashe-Roy à la flûte (un menuet issu d'une des nombreuses suites pour instruments solo du maître de chapelle allemand), plus la fameuse "bourrée" (d'une autre suite, pour luth) et le cantique "Jesus, joy of man's desiring". Côté folk, le traditionnel mélancolique "londonberry air" et "lady nothing" de John Renbourn nous présentent le musicien sous son jour le plus connu. On s'attendait par contre beaucoup moins à cette superbe version du fameux "nuages" de Django Reinhardt. Ni à cette interprétation épatante et 100% acoustique en solo du "layla" de Clapton qui mêle des éléments folk et rock ! Sans parler de "romanza", un classique espagnol joué avec deux guitares dont une guitare électrique cristalline.

L'album se termine avec deux reprises de... Gordon Giltrap ! On appréciera pourtant à leur juste valeur les deux magnifiques extraits de "Troubadour" Enregistrés live pour la radio BBC6 et réarrangés pour l'occasion avec Rick Wakeman : "Isabella's wedding" et le long et assez progressif "down the river", l'un des morceaux les plus élaborés du guitariste.

"Remember this" est un album varié et l'un des plus attachants de Giltrap, indispensable bien sûr à tous les amoureux de la guitare acoustique.

La grande majorité du catalogue du guitariste est disponible sur amazon.fr et chez Musea.

Marc Moingeon




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0455 seconde(s)