Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

James Gerrard Gilmour : Instrumental Encounters (1997 - cd - parue dans le Koid9 n°22)

(308 mots dans ce texte )  -   lu : 100 Fois     Page Spéciale pour impression

JamesGerrardGilmour_InstrumentalEncounters.jpg

Sous ce nom se cache en fait Jim Gilmour qui n'est autre que le clavier de Saga, c'est son premier véritable essai en solo (il y a bien eu GNP avec Steve Negus ex batteur du groupe canadien).

Comme le titre l'indique, ce CD est entièrement instrumental et la formation classique de Jim Gilmour est bien présente ici, la musique est très symphonique et parfois proche du classique sans être jamais ennuyeuse.

Ce garçon est plein de talent et c'est plutôt dommage que Saga n'en prenne pas un peu pour enrichir les chansons de son dernier album "Pleasure & the pain" où les claviers sont pratiquement oubliés.

En plus la production de ce disque est superbe, bien meilleure que celle de Jim Crichton sur "Pleasure...". Gilmour est un musicien aux facettes multiples puisque outre les claviers, piano ou synthé, il joue aussi de la clarinette et de l'accordéon (si, si!!). Il a su s'entourer de musiciens de talent, de deux guitaristes dont une guitare classique, d'un bassiste et d'un batteur.

Cet album va passer inaperçu dans la production actuelle, je suis tombé dessus par hasard et si il n'y avait pas un sticker indiquant que l'on a à faire au clavier de Saga, je ne l'aurais jamais acheté du fait que Gilmour utilise ici son vrai patronyme au lieu de celui que l'on a l'habitude de lire.

Si Saga devait une nouvelle fois disparaître, je souhaite que Jim Gilmour nous sorte cette fois-ci un disque de rock car en plus de bien jouer, il chante magnifiquement bien (écoutez "scratching the surface" ou "no regrets" sur respectivement "Heads or tales" et "World's apart" de Saga.

Olivier Segas




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.019 seconde(s)