Le magazine

koid9 magazine

News letter


Votre adresse E-mail



Recevez par mail le sommaire du prochaine numéro.

Halloween : Silence ... Au Dernier Rang (1998 - cd - parue dans le Koid9 n°28)

(424 mots dans ce texte )  -   lu : 110 Fois     Page Spéciale pour impression

Halloween_Silence.jpg

Le moins qu'on puisse dire des Halloween, c'est qu'ils ne sont guère prolifiques. Trois albums et un live en 10 ans, c'est vraiment pas grand chose ! Enfin, on peut dire qu'il sort à point nommé, ce live, juste de quoi patienter un peu (un an, parait-il ... ) en attendant un nouvel opus. On passera vite sur la pochette (pas très excitante) pour parler de musique. Le grand mérite de ce live, c'est qu'ils nous offre un lifting de quelques titres des deux premiers albums dont les compositions étaient certes excellentes, mais les parties vocales n'étaient... euh, pas à la hauteur.

Heureusement, l'arrivée de Géraldine Le Cocq a modifié ces données. Et si on peut lui reprocher de forcer un peu trop sur sa voix à la manière d'une Véronique Sanson (d'autant que sa voix claire est bien plus agréable), force est de reconnaître à la fois sa justesse et son charisme. D'ailleurs, elle rayonne tout au long de l'album, ne trouvant pour lui voler la vedette (et de quelle manière !) que le violon éblouissant de Jean-Philippe Brun.

Bref, une nouvelle jeunesse est donnée aux vieux morceaux, pour notre plus grand plaisir. Quant à ceux issus de "Merlin", la réduction du groupe à ses composantes "basiques" les fait sonner plus rock, ce qui renforce le côté inédit de l'album (En cela, "Silence, au dernier rang" est tout sauf un live pour rien), et cerise sur le gâteau, on a droit à un vrai inédit, tout à fait dans l'esprit de "Laz", "march", qui illustre deux extraits de poèmes de Lovecraft.

On regrettera surtout en fait la présence trop discrète du public, diminuant la dynamique et oblitérant carrément l'interaction entre musicien et auditeurs. Dommage, car tel qu'on l'entend, ce live aurait aussi bien pu être enregistré dans une salle vide !

Et au lieu d'une reprise de Van Der Graf Generator, aussi touchante soit-elle, nous, on aurait sûrement préférer un ancien morceau réarrangé, comme "Laz" ou "Halloween". Par exemple. En plus, il restait au moins dix minutes de libre sur le CD...

Enfin, vous l'aurez compris, les adeptes de Halloween trouveront peu de choses à redire sur cet album si ce n'est qu'il est comme les fingers, il est trop court ! (65mn à peine ... ) Quant aux néophytes, quoi de mieux pour découvrir le groupe ?

Daniel Beziz




Retour ŕ la sous-rubrique :

Autres publications de la sous-rubrique :

Temps : 0.0457 seconde(s)